Archives mensuelles : septembre 2014

MAJ: Tout ça…pour ça!

Presseoceanlogo

presseocean30092014

du mardi 30 septembre 2014

Notre article du 15 juin 2014

Dans un courrier daté du 10 juin, la municipalité annonce ses décisions dans le cadre de la mise en œuvre des rytécolehmes scolaires. Suite à une réunion de concertation du 19 mai qui aurait réuni « l’ensemble des personnes concernées » aucune modification ne sera apportée « seuls les enfants fréquentant l’école élémentaire de La Pommeraye termineront le midi à 12 h 10 au lieu de 12 h 15 et reprendront les cours à 13 h 55 au lieu de 14h ». Les activités péri-éducatives sont maintenues sur le temps de la pause déjeuner et demeurent entièrement gratuites. Dorénavant « les enfants des écoles élémentaires ne pourront quitter l’école avec leurs parents qu’à 16 h ou 16 h 30, et non plus librement entre 16 h et 16 h 30. Seuls les enfants des écoles maternelles conserveront cette faculté ». Entre la difficulté d’organiser les transports scolaires, la situation financière de la ville, les locaux à disposition de l’OSCD les décisions sont difficiles à prendre pour les nouveaux élus ! Les attentes de la communauté scolaire sont importantes mais c’est le statut quo. Un énième questionnaire va être distribué en juin et un autre en octobre. A ce jour la commission des affaires scolaires ne s’est toujours pas réuni, la question des rythmes scolaires aurait mérité un débat entre les élus municipaux et l’ensemble de la communauté scolaire, ce ne fut pas le cas et c’est regrettable !

Organisation du temps scolaire – rentrée 2014  Ecole Élémentaire La Pommeraye 

Lundi : 09 h 00 à 12 h 10 – 13 h 55 à 16 h 00
Mardi : 09 h 00 à 12 h 10 – 13 h 55 à 16 h 00
Mercredi : 09 h 00 à 12 h 00
Jeudi : 09 h 00 à 12 h 10 – 13 h 55 à 16 h 00
Vendredi : 09 h 00 à 12 h 10 – 13 h 55 à 16 h 00

Souvenez-vous de l’article de donges.fr ici:  Le collectif des parents contre la réforme des rythmes scolaires remet sa pétition

Le collectif des parents contre la réforme des rythmes scolaires a recueilli 491 signatures dans sa pétition transmise au ministre de l’éducation nationale, à l’inspectrice académique et à madame le maire ainsi qu’à la direction des 4 écoles de la communes, aux représentants de parents d’élèves et à l’OSCD.  Communiqué de presse dans cet article.Le collectif de parents contre la réforme des rythmes scolaires (1) s’est formé pour ne pas taire les défaillances de son application sur notre commune, les conséquences sur nos enfants et laisser croire à nos élus que tout va bien. LE COLLECTIF INFORME L’ENSEMBLE DES PARENTS: pétitions :

  • 411 signatures ont été récoltées sur les 3 écoles du centre,
  • 80 signatures avaient été récoltées à la Pommeraye en juin dernier sur le même sujet, adressées à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, Madame l’Inspectrice Académique et à Madame le Maire.

Synthèse :

  • réalisée à partir des remarques les plus récurrentes sur les difficultés rencontrées par les signataires dans leur quotidien depuis la mise en place de cette réforme,
  • elle fait état d’aspects communs aux 4 écoles :
  • de la grande fatigue des enfants (5 jours d’affilé, amplitude de la présence hebdomadaire à l’école augmentée, sans réduire l’amplitude journalière),
  • du rythme effréné de l’organisation familiale (les devoirs tous les soirs, la conciliation des activités extra-scolaires, de l’école et du plaisir familial),
  • des Temps Péri-Educatifs ? (placés en pause méridienne, méconnaissance de leur contenu par les enseignants et les parents, difficulté des enfants à l’inscription),
  • les temps indéfinis (¼ d’heure ou ½ heure en fin de temps scolaire où les enfant sont en attente d’une prise en charge),
  • elle est accompagnée de difficultés spécifiques aux établissements : problème de sécurité à la pause méridienne (entrées et sorties des enfants ni surveillées, ni cadrées, taux de surveillance de la cour suspicieux), problème de sécurité en fin de journée scolaire (organisation du transfert des enfants à l’O.S.C.D., taux d’encadrement), problème de sécurité pendant les T.P.E.(allergies ou contre-indications), temps des repas écourtés par les T.P.E.
  • transmise avec la pétition aux destinataires sus-cités, à la direction de chacune des 4 écoles et aux représentants de parents d’élèves, ainsi qu’à l’O.S.C.D.

 En conclusion, ce collectif de parents bénévoles, sans aucune étiquette, a été au bout de son action.

  • Il a permis à chacun de s’exprimer sur 2 mois de réforme.
  • Il a constaté la récurrence de difficultés liées à ce nouveau rythme.
  • Il a relayé ces constats au niveau, national, départemental, local, structures scolaires.

Et maintenant, parent, à chacun d’entre nous de rester vigilant !!!

  1. A. OLIVEIRA – M. ARDEOIS – C. LETILLY – L. MAHO (Ecole publique Aimé Césaire) S. CHAUVE (Ecole publique Casanova) E. BASTIAT (Ecole publique La Pommeraye) I. ROUSSET – N. LE QUILLIEC (Ecole privée St Joseph) 

 Source : http://donges.fr/?page=actualite&article=669

Presse du Conseil Municipal du 25 septembre 2014

La majoritouest-france-logo-carreé municipale se réorganise

Lors de la mise en place de la nouvelle équipe municipale, en avril 2014, Martine Ardeois avait pris la fonction de premier adjoint en charge des affaires scolaires, des affaires sociales, de la solidarité, du logement et de la petite enfance. Elle siégeait également au conseil communautaire de la Carene. Ce cumul de fonction a généré une surcharge d’activité pour l’élue concernée qui, afin de permettre une réorganisation, a démissionné de son poste de premier adjoint en juin, tout en restant membre du conseil. De fait, les autres adjoints gagnent un rang dans l’ordre protocolaire et Louis Ouisse, en charge de l’urbanisme, de l’environnement, du cadre de vie, de l’agriculture, des travaux et du patrimoine prend le poste de premier adjoint. Martine Ardeois sera à l’avenir remplacée au conseil communautaire par Sandrine Salmon, déjà en charge du personnel communal et des relations humaines, tandis que la délégation aux affaires sociales sera confiée par arrêté à Marie-Andrée Picot, adjointe au commerce, à l’artisanat, à l’administration générale et aux relations publiques. Pour compléter cette réorganisation partielle, le conseil municipal a décidé d’élire Martine Ardeois en qualité de huitième adjoint en charge exclusivement des affaires scolaires. Ouest-france du 27/09/2014

PresseoceanlogoPresse Océan du 27 septembre

presseocean27092014

Conseil municipal du 25 septembre 2014

Ordre du jour du Conseil municipal du 25 septembre 2014 à 20h00 à l’hôtel de ville

Élection d’un maire adjoint.

Budget général : attribution d’une subvention exceptionnelle à l’OGEC Saint-Joseph

Budget général : attribution d’une subvention exceptionnelle à l’Amicale pour le Don du Sang

Budget Général : attribution d’une subvention exceptionnelle à la Fédération Française de Gymnastique pour son Comité Régional de Gymnastique des Pays de Loire

Budget Général : attribution d’une subvention complémentaire au COS Local au titre de 2014

Travaux d’aménagement d’un local communal pour le stockage des denrées pour le Secours Populaire : demande de subvention

Budget Général 2014 (M 14) : approbation de la Décision Modificative n° 1 de 2014

Marché d’achat de gaz naturel – Adhésion à l’achat groupé organisé par la centrale d’achat UGAP (Union des Groupements d’Achat Public)

Marché de fourniture de couches pour bébés – Constitution d’un groupement de commandes entre les villes de St-Nazaire, Donges, La Chapelle des Marais, ST André des Eaux et l’association « Les Petits Mousses ».

Marchés publics de fournitures de produits d’entretien – Constitution d’un groupement de commandes entre les villes de ST NAZAIRE, Donges, la Chapelle des Marais, Trignac, ST André des Eaux, ST MALO DE GUERSAC, ST Joachim et la CARENE.

Marché de fourniture de carburants et d’additifs – Constitution d’un groupement de commandes entre la Ville de ST NAZAIRE, le Centre Communal d’Action Sociale de ST NAZAIRE, la CARENE, l’Office Public de l’Habitat SILENE et les communes de Besné, Donges, ST Malo de Guersac et ST JOACHIM.

Inscription au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée du circuit  » Le Coin Carré « .

Inscription au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée du circuit  » Les Marais de Maca « .

Inscription au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée du circuit  » Revin « .

Avis sur demande formulée par la SAS CETRA GRANULATS en vue d’exploiter une station de réception et de transit de matériaux sableux marins à MONOIR DE BRETAGNE.

Zone artisanale des Six Croix : dénomination d’une voie existante.

Les Brouzils : instauration d’une Participation pour Voirie et Réseaux.

Lutte contre les ragondins par piégeage : actualisation du nombre maximum d’animaux donnant lieux à indemnisation.

Décisions du Maire prises par délégation du Conseil Municipal (art. L2122-22 du CGCT).

Questions diverses.

hoteldeville

 

MAJ: Presse: Mieux vivre à Donges réagit sur la sécurité routière.

ouest-france-logo-carreLes élus de Mieux vivre à Donges souhaitent réagir à la suite de la réunion de concertation entre la municipalité et les associations de riverains et les services du département, pour évoquer les problèmes de sécurité sur le carrefour de Hélé sur la RD773. (OF du 8 septembre).

«Nous nous interrogeons sur l’efficience des propositions du conseil général sur les travaux proposés et ne pouvons, nous contenter d’une installation de plots et de peinture de revêtement pour raisons de budgets » affirme Mikaël Delalande, chef de file des élus d’opposition de Mieux vivre à Donges. Reconnaissant une « petite avancée en matière de sécurité sur le nord de la commune, il considère, avec sa colistière Christine Misin, « que le dossier majeur pour la sécurité des Dongeois reste le passage des poids lourds, et en particulier des transports de matières dangereuses, par la ruestadecamion du Stade et sur la route de Prinquiau ». 

Ils demandent donc la réouverture des négociations entre le conseil général et le port autonome, afin de reprendre l’étude d’un itinéraire de contournement « pour la sécurité des riverains de l’agglomération et des villages ». « La sécurité sur les routes départementales de la commune doit être prise en compte dans sa globalité, conclut Mikaël Delalande.                                                                                 Ouest-France 10/09/2014

Presseoceanlogo

Presseocean10092014du 19/09/2014

Echoguerande1

Trafic routier sur la RD773 “Mieux vivre à Donges” demande des aménagements.

ruedustadeechoUne rencontre entre la municipalité, des associations de riverains et le Département s’est tenue pour évoquer la sécurité au carrefour de Hélé sur la RD 773, reliant Donges à Pontchâteau. Les élus d’oppositions « Mieux vivre à Donges » représentés par Mikaël Delalande s’interroge sur “l’efficience des propositions du Conseil général notamment l’installation de plots et de peinture de revêtement”. Ils demandent au Département de reprendre les négociations avec le Grand port maritime “pour la sécurité des riverains de l’agglomération et des villages”. Chaque jour, 500 camions transportant des matières dangereuses transitent par Donges, notamment via la rue du Stade. Le problème n’est pas nouveau et revient régulièrement à la table des discussions, entre PPRT et contournement de la voie ferrée qui elle traverse la raffinerie. Les Dongeois ont à plusieurs reprises exprimé leur exaspération et leur crainte d’un accident gravissime. Un temps, une déviation du trafic vers le CD100, la voie portuaire, a été évoquée sans aboutir. Les habitants de la RD773 montent aussi régulièrement au créneau pour dénoncer la dangerosité de cette route.  Echo de la presqu’île du 12/09/2014

Communiqué de Presse des élus Mieux vivre à Donges

rue du stade 2Suite à la rencontre de la municipalité et certaines associations de riverains avec les services du département pour évoquer les problématiques de sécurité sur le carrefour de « Hélé » sur la RD 773, les élus « Mieux vivre à Donges » s’interrogent sur l’efficience des propositions du Conseil Général sur les travaux proposés et ne peuvent se contenter d’une installation de plots et de peinture de revêtement pour raisons de budgets. Reconnaissant une petite avancée sur le Nord de la commune, il reste un dossier majeur pour la sécurité des Dongeois sur la départementale D4 traversant la rue du stade, sans oublier la départementale D100 sur la route de Prinquiau. Les élus « Mieux vivre à Donges » sont très vigilants sur les questions de sécurité et demandent la reprise des négociations par le Conseil Général et le port autonome pour la sécurité des riverains de l’agglomération et des villages. La sécurité sur les routes départementales sur notre commune doit être prise en compte dans sa globalité. Mikaël Delalande et Christine Misin