Archives de catégorie : Magazine

Magazine numéro 19 Tribune Mieux vivre à Donges

 

PLUI et exonération partielle de la taxe foncière pour les propriétaires en zones PPRT

Plan Local d’Urbanisme Intercommunal : Lors du conseil municipal du 21-09-17, les élus ont débattu du plan d’aménagement et de développement durable (PADD), document préalable à l’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI).  Notre groupe avait formulé des critiques et un avis très dubitatif sur les propositions de la CARENE. Le PLUI est en phase de concertation avec des réunions ouvertes aux habitants, et nous avons assisté aux 2 présentations en présence des maires des communes de la CARENE ainsi que les adjoints en charge de l’urbanisme…. sauf ceux de Donges, encore absents, ce qui est inquiétant, nous avons le sentiment de ne plus être défendu à la CARENE ou de ne plus être représenté. Continuer la lecture

Magazine n°18 – Un développement à accompagner

Un développement à accompagner

Notre ville accueille de plus en plus de nouveaux habitants et de nouveaux logements vont voir le jour. Cet apport de population va générer de nouveaux besoins pour les dongeois.

Dans les prochains jours, la CARENE va dévoiler auprès du maire, les orientations qui seront prises pour le prochain Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Un profond changement va s’opérer et le droit à construire va être certainement réduit dans certains secteurs au profit d’autres avec une concentration d’habitat dense. La rédaction du PLUI va transformer la ville, mais à l’heure où nous rédigeons ce texte beaucoup d’incertitudes demeurent. L’arrêt du projet doit intervenir en février avec au préalable des réunions ouvertes à tous au mois de novembre et de décembre ainsi qu’une enquête publique. Nous serons présents pour ce grand rendez-vous pour apporter notre vision et défendre l’idée que le développement de la ville doit se faire de manière harmonieuse et afin de s’assurer que la ville puisse offrir des services de qualité pour toute la population. L’apport de population ne doit pas transformer Donges en commune-dortoir.

Continuer la lecture

Magazine numéro 17 – mieux vivre à Donges – le sens de l’engagement

Le sens de l’engagement

Magazine ville de Donges n°17

Se présenter sur une liste pour une élection municipale, recueillir la confiance des électeurs pour défendre l’intérêt général demande de la disponibilité, de sacrifier du temps. Se mettre au service de la population pour répondre à ses besoins demande du travail. S’engager pour être élu ne doit pas se faire à la légère et malheureusement nous constatons et nous le dénonçons régulièrement les nombreuses absences des élus. Cependant il ne suffit pas d’être présent, il faut aussi pouvoir défendre un avis, un vote, comme par exemple lors du conseil municipal du 24 mai dernier. Continuer la lecture

Magazine numéro 16 – Expression Mieux Vivre à Donges

Budget, sécurité et commerce

Le budget primitif exposé au dernier conseil municipal, présente une maîtrise des dépenses avec des investissements limités sans augmentation d’impôts. Presque la moitié des investissements, 720 000€ sont octroyés pour les écoles et le relais assistantes maternelles, dont 520 000 € pour l’école de la Pommeraie. La priorité est pour le scolaire comme l’année dernière.  Nous avons regretté que le budget de l’entretien des voiries soit restreint, les besoins étant importants. Nous avons souligné le petit geste en faveur de la jeunesse avec le projet « city parc ». La gestion du personnel reste un désaccord entre nous et la majorité depuis le passage du cabinet URFIN avec une facture de 43 000€. Nous constatons des besoins importants pour rendre un service de qualité à la population mais nous sommes conscients de la difficulté de répondre à ces nécessités sans endetter la commune dans un contexte local et national difficile avec les projets du gouvernement qui vont encore demander aux élus des communes de « serrer la vis ». Localement, la politique de désendettement va être ralentie avec un emprunt de 750 000 € malgré un remboursement de capital de 946 000€ prévu en 2018. A fin 2017 la dette est estimée à 9 849 500€. L’équation, entre le besoin d’investissement, la gestion de la dette et l’impôt, devient de plus en plus compliquée. Malgré la situation, nous aimerions voir plus de présence, de dynamisme, d’enthousiasme, de mobilisation de la part des élus pour répondre aux défis de la croissance démographique car si elle est un atout avec 1 400 habitants supplémentaires en 10 ans, cette croissance doit être accompagnée pour proposer des services de qualité.   Continuer la lecture

Donges Magazine n°15 – Bilan 2017 des élus Mieux vivre à Donges

En ce début d’année 2018, nous pouvons dresser le bilan de nos interventions au sein du conseil municipal. Si les élus du groupe « Mieux Vivre à Donges » remplissent leurs devoirs d’élus par leurs interventions et leur présence en ne manquant aucune réunion, nous déplorons les nombreuses absences aux séances du conseil municipal, aux réunions des rares commissions, aux cérémonies des 8 mai et 11 novembre, à la cérémonie de la Sainte Barbe, etc.…

Fidèles à nos engagements de suivre une ligne responsable pour défendre l’intérêt général, nous sommes intervenus pour :

soutenir les riverains de la maison noulet dans leur combat pour empêcher la réouverture de la carrière Charier, ce qui conduirait à des nuisances très importantes pour leur cadre de vie et une insécurité sur la route départementale. Nous sommes dans l’attente de la décision préfectorale.

Continuer la lecture

Donges Magazine n°14 – Tribune Mieux Vivre à Donges sur le PADD

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est un document réglementaire préalable à l’élaboration du Plan Locale d’Urbanisme intercommunautaire PLUI, il reflète les grandes orientations pour des aménagements dans différents domaines comme l’économie, l’habitat, les déplacements, la protection de l’environnement. Nous avons émis un avis très dubitatif, lors du dernier conseil municipal.   

Dubitatif :

Sur la volonté de développement sur l’ensemble du territoire de la carene, nous ne retrouvons pas les préoccupations réelles des Dongeois. Le document est très orienté vers la ville centre St Nazaire et vers les perspectives de Pornichet. Le secteur Est de la carène, avec Donges est très peu développé !

sur le sujet du transport, pas de prolongement de la ligne stran Hélyse à Donges, aucune réflexion sur la voie de chemin de fer, les dongeois verront juste passer les trains aucun projet sur la future halte. Une incitation à l’alternative de la voiture est fortement évoquée. L’usage de la voiture est une réalité, le fort trafic observé doit être aussi accompagné, l’alternative avec les transports en commun ne peut se décréter.

sur le numérique, il y a une attente forte du monde de l’entreprise et des particuliers. Nos voisins de Prinquiau seront raccordés bien avant nous.  Donges attendra encore !

sur le développement du port autonome à Donges, dans le cadre des orientations du SCOT de la métropole Nantes Saint-Nazaire. On y cite « le locherais » pour ne pas dire Donges Est, et  pour ne pas rappeler l’incurie des pouvoirs publics

sur l’emploi. Un chapitre sur le sujet était attendu, la notion de responsabilité sociale pouvait être évoquée pour faire contribuer les entreprises au développement durable.

sur le commerce de proximité nous sommes en péril sur cette question à Donges. La carène, la ville, la chambre de commerce, la chambre des métiers que nous avions commencé à mobiliser, ne sont plus en ordre de marche. Il nous faut des actes ! Les projets s’accompagnent, ils ne se décrètent pas !

sur la redynamisation du centre de Donges.

sur la politique foncière. Interrogation  sur la densité des zones rurales à urbaniser trop forte, 500m2 par habitation !

sur la politique de logement

Dubitatif et inquiet sur la notion de village, avec une liste très restreinte pour Donges.

Le catalogue présenté au dernier conseil, nous laissent dubitatifs sur le fond, déçus sur la forme. Nous sommes inquiets sur l’avenir de notre commune, il reste une grande responsabilité aux quatre représentants de la ville à la Carene pour que le Plan Locale d’urbanisme intercommunautaire préserve la spécificité de notre ville et qu’un plan des zones de constructions permette un développement harmonieux. Notre ville ce n’est pas qu’une raffinerie, avec des routes encombrées de camions et des carrières à combler avec des déchets, elle doit pouvoir s’aménager  harmonieusement. L’intégralité de notre intervention est disponible sur notre site internet : mieuxvivreadonges.fr. Mikaël DELALANDE et Christine MISIN. mikael-delalande (at) orange.fr – Tél: 06 72 32 18 80 Rédigé le 24 septembre 2017

Alliance pour un siège à la CARENE – magazine numéro 13

Alliance pour un siège à la CARENE

magazine n°13

 

Donges a perdu un siège à la CARENE, suite à une renégociation sur la répartition entre les communes. Nous avons dénoncé cette perte. L’alliance entre le groupe de madame Albert et de monsieur Nicollet a permis d’élire ce dernier au détriment d’une élue de la majorité. Les élus Mieux vivre à Donges sont restés clairs et cohérents, pas de convergence avec la majorité et pas de connivence avec les autres. Choisir entre la droite et la droite, nous avons voté blanc ! « 

Ça ne va pas être la fête tout de suite »!

En trois ans la ville a remboursé 2 629 299 €, mais la dette s’élève encore à 10,2 millions d’€. En trois ans, les frais financiers se sont élevés à 1 256 428 €, c’est le cadeau que nous avons fait aux banquiers. La dette à fin 2016 est de 1326 € par habitant (862 € moyenne nationale) malgré l’augmentation fiscale pour les contribuables en 2016 et malgré celle prévue pour 2017, malgré l’emprunt en 2016 et celui de plus de 500 000 € prévu pour 2017. En conclusion les possibilités pour investir restent encore réduites, notre commune reste encore très endettée avec des besoins d’investissements d’une commune de 7540 habitants.

TER

Lors du conseil municipal du 10 mai dernier, nous avons interrogé le maire sur le projet de la région de limiter le nombre de train TER. Le maire reste dans l’attente d’une réponse, nous restons vigilant sur cette question.

Fibre optique

Au cours de ce conseil nous avons interpellé le maire sur la situation de l’accès à internet sur Donges et du déploiement de la fibre optique pour 2020. La CARENE a interpellé le concessionnaire Orange pour qu’il respecte ses engagements. En cas de défaillance, un recours juridique reste possible.

Rythme scolaire

Le président de la République a promis de donner la possibilité aux communes de réinstaurer une semaine de quatre jours d’école. À l’heure où nous écrivons cette tribune, aucune disposition légale n’est instaurée. Nous souhaitons que la commune puisse effectuer des bilans, notamment financier. L’équipe majoritaire n’était pas avare de commentaires sur le sujet en 2014 lors de la campagne électorale, nous sommes dans l’attente d’un positionnement clair.

Mikaël DELALANDE et Christine MISIN. mieuxvivreadonges.fr Tél: 06 72 32 18 80 mikael-delalande@orange.fr – Rédigé le 24 mai 2017

Gestion du personnel – Magazine numéro 12

Gestion du personnel

Magazine numéro 12

Nous avons apporté notre soutien aux agents de la ville lors d’un mouvement social. Les trois organisations syndicales UNSA, CFDT et  CGT dénonçaient la gestion du personnel  par l’équipe en place pour un changement dans l’organisation et une dégradation de leurs conditions de travail. La presse relate la « surprise » du Maire considérant que « les procédures réglementaires ont été respectées ». Visiblement nous n’avons pas tous la même définition de la « concertation » ! Informer n’est pas concerterNous déplorons également à ce jour qu’aucune commission ne soit réunie pour informer les élus des décisions prises, la transparence affichée en début de mandat  devient nébuleuse

Pourtant nous avons alerté la majorité sur l’intervention du cabinet Urfin :

  • En novembre 2014, puis février 2015,  nous dénoncions les méthodes de travail de ce cabinet. 
  • En mars 2015 nous avons été les seuls à voter  « contre »une délibération portant sur un nouvel organigramme et sur une intervention facturée 43 000 Euros (soit 1 500 Euros par jour !),
  • puis dernièrement en refusant le nouveau régime indemnitaire, qui pour nous était un véritable recul social.

Depuis le début de ce mandat, nos interventions sur la gestion du personnel provoquent  de vives réactions de la part du maire  attaquant  notre groupe, dont Mikael Delalande, adjoint au personnel lors du précédent mandat, sur la politique sociale mise en œuvre à cette période. Le Maire, ancien conseiller de la minorité qui ne s’est jamais opposé par le passé voudrait laisser croire qu’il a découvert, selon ses propos: « un système dans un état de sclérose, avec une absence de confiance ! ». 

L’actualité nous donne raison. Les effets de manches de la campagne et les critiques sont faciles, mais visiblement l’art est difficile ! 

PPRT à Sem. Un projet d’arrêté a été soumis aux élus pour définir un périmètre d’étude et les modalités de la concertation. Mieux vivre à Donges a demandé et obtenu que deux représentants des riverains puissent siéger dans les réunions sur ce futur PPRT. (voir le compte rendu).

Nous suivrons avec attention l’évolution du dossier.

Mikaël DELALANDE et Christine MISIN. Rédigé le 24/02/2017 

Magazine n°11: voie ferrée, PPRT, fibre optique, avenir

magazine n11Le magazine municipal n°11 est en cours de distribution, plus de deux mois après la remise de notre article !

Voie ferrée

La procédure de la « concertation » du contournement de la voie ferrée est toujours en cours après l’annonce du tracé retenu au nord de la départementale, malgré l’avis du conseil municipal qui démontrait que ce tracé comportait davantage d’inconvénients que le projet au sud de la RD 100. Le débat est clos sur le tracé, les propositions alternatives ne seront donc pas étudiées. Nos questions au cours d’un conseil municipal privé et des ateliers organisés par la SNCF n’ont pas dissipé nos doutes pour les nuisances que subiront les riverains en terme de bruits. Nos craintes sur les opportunités de bénéficier de nouveaux services avec une gare située près la ville se sont confirmés, les dongeois n’auront qu’un service minimum. Les élus mieux vivre à Donges ont fait le choix de participer à toutes les réunions sur le sujet pour être aux côtés des riverains et exprimer des points de vue pour préserver le cadre de vie. Pour la SNCF le projet est sur les rails et sera à l’heure en 2020 !

PPRT

Le conseil d’état a rejeté les recours contre le PPRT qui va donc être appliqué. Les riverains concernés peuvent toujours bénéficier d’aides financières dans le cadre du PARI. Déjà des dongeois ont pu bénéficier d’aides pour la réalisation de travaux. Le versement des subventions n’est pas soumis à l’acceptation du plan de prévention, la question étant déjà tranchée. Nous alertons les dongeois concernés: le financement est limité dans le temps et sera clos en septembre 2017. Pour les élus mieux vivre à Donges, la proposition financière a le mérite d’exister pour maintenir les valeurs immobilières dans le périmètre PPRT.

Haut débit et très haut débit

Lors du conseil municipal du 3 novembre dernier, nous avons interpellé le maire sur les difficultés d’accès à Internet et le calendrier pour l’accès au très haut débit. Nous sommes conscients d’être dans une zone sous le monopole d’orange, (contrairement à Pontchâteau ou Prinquiau qui vont bénéficier de services supérieurs), qui a des obligations pour 2020, mais nous avons des craintes sur la capacité de cette entreprise à respecter ses engagements. La carene avec Nantes métropole doit entrer en discussion pour l’accès de leur territoire. Tout retard serait dommageable pour le développement économique et pour l’attractivité de notre ville. Nous ne manquerons pas de suivre les démarches de la carene.

L’avenir

La sauvegarde de la raffinerie avec le PPRT et le déplacement de la voie ferrée ainsi que le développement de la zone des six croix sont des bonnes nouvelles pour les entreprises au détriment des riverains. En ce qui concerne l’ensemble de la population dongeoise les projets pour préparer l’avenir se font attendre de la part de la municipalité. Hormis un monument sur l’ancien bourg de Donges en implantant de vieilles pierres et des logements pour les seniors réalisés par la carene, nous comprenons les interrogations des dongeois qui ne veulent pas que leur ville devienne une cité dortoir. Suite à notre tribune du mois de juillet, nous restons toujours dans l’attente des visions d’avenir de l’équipe majoritaire toujours très absente ! En ce début d’année 2017, nous vous présentons nos meilleurs vœux.

 Mikaël DELALANDE et Christine MISIN. Rédigé le 9 décembre 2016 – mieuxvivreadonges.fr

Tél: 06 72 32 18 80 mikael-delalande at orange.fr

Magazine numéro 10: rentrée scolaire 2016

Le magazine numéro 10 est distribué depuis mercredi 9 novembre 2016 soit, à quelques jours près, deux mois après la remise de notre article, suivant la date imposée! La majorité s’arroge une autre date pour parler d’un sujet d’actualité sur le PPRT. Nous reviendrons sur ce sujet qui a fait l’objet d’un arrêt du conseil d’état en date du 12 octobre 2016 disponible ici.

Magazine numéro 10À l’heure, où nous écrivons notre tribune dans le magazine municipal, l’actualité de la municipalité  porte sur le dernier conseil municipal du 15 septembre 2016 avec peu de points. Une délibération sur les affaires scolaires a fait l’objet d’un bref bilan de la rentrée, confirmant la stabilité des effectifs dans les écoles publiques et une augmentation dans l’école privée Saint-Joseph avec l’ouverture d’une huitième classe. A noter que l’école privée St Joseph  supprime cette année, les activités péri éducatives (TAP) en concertation entre l’équipe enseignante et les parents d’élèves. La semaine d’école se repartie à partir de cette année sur quatre jours. Les TAP restent une obligation pour les écoles publiques et lors du conseil municipal du 23 juin 2016, nous avons estimé que les bilans quantitatifs ne suffisaient pas pour se faire une opinion sur les bienfaits de la réforme et qu’un bilan qualitatif sérieux devrait être publié. La fatigue ressentie par les enfants reste très présente. Concernant les écoles publiques du centre-ville, nous avons été informés que les horaires décidés, sans concertationsans communication, avec des entrées et sorties différées créent des difficultés pour les familles. Nous déplorons la méthode. Nous avons aussi échangé sur la classe unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS) qui s’est retrouvée sans enseignant le jour de la rentrée. Un enseignant est désigné jusqu’aux vacances de la Toussaint. Une vigilance doit être portée pour sa pérennité. Sans concertation, sans communication, également les nouveaux horaires des lignes LILA vers Savenay qui ne correspondent plus avec les horaires de la STRAN ce qui est un comble et certaines familles sont dans l’embarras. Sur le sujet de la sécurité et la mise en place du plan particulier de mise en sécurité (PPMS), dossier publié le 23 août, dans le contexte de la menace terroriste, nous avons posé la question de sa mise en place à Donges. Le Maire doit nous répondre à la prochaine réunion de la commission enseignement n’ayant reçu l’information que très récemment et n’ayant pas eu de concertation et de communication avec le référent sécurité de l’académie. Il y a donc beaucoup d’actes manqués pour de la concertation et de la communication sur l’enseignement dans notre ville. Nous regrettons aussi le manque d’assiduité pour la réunion du conseil municipal de la part de l’équipe majoritaire,  l’absentéisme devenant une habitude, peut être un manque de communication ou de concertation !

 Mikaël DELALANDE et Christine MISIN. Rédigé le 16 septembre 2016 – mieuxvivreadonges.fr Tél 06 72 32 18 80 mikael-delalande at orange.fr