Finance, la ville reste dans le « orange » – conseil municipal du 23 mai 2019

Christine MISIN est intervenue, lors de ce conseil, sur les finances de la ville en présence de Monsieur Marc DEMORA, trésorier municipal.

« Ça ne va pas être encore la fête tout de suite » !

La situation dongeoise demande une extrême vigilance, il n’y aura pas le droit au moindre débordement, il ne s’agira pas de faire des promesses impossibles à tenir, les impôts des dongeois ne doivent pas être une variable d’ajustement. L’objectif est d’assurer la pérennité des équipements et de garantir une qualité de service public avec 8064 habitants au 1er janvier 2019. Si la vente de terrains et des maisons de la ville, devraient rapporter cette année 345 000 € et la diminution de la contribution du SDIS pour cette année sera de 150 000 €, ce ne sera qu’une bouffée d’oxygène au regard des projets annoncés dernièrement par la majorité. Des projets d’une nouvelle médiathèque, la réfection du terrain synthétique, la réhabilitation des voiries, la mise aux normes des bâtiments (1.2 millions HT à engager d’ici 2023), un projet de chaudière à bois de la carene qui va inévitablement conduire à des travaux de voiries qui resteront à la charge de la commune pour avoir des routes correctes (2 kms), le projet d’une école aux Ecottais, une salle de sports…etc. Tout peut être promis mais tout ne sera pas réalisable ! Le fond de roulement net global ne permettant de couvrir que 13 jours de charges réelles, seuil nettement inférieur au seuil de sécurité préconisé de 2 mois pour les villes équivalentes à Donges.

La situation financière reste donc tendue !

Il y a durant ce mandat, des points, qui en termes de politique publique municipale, restent des points d’interrogations forts, sur la méthode et sur la visibilité de vos politiques ! Le receveur municipal a confirmé que les finances de la commune restent critiques, dans « le orange » ce qui doit nous amener à être très prudents. La situation ne permet pas à la ville d’emprunter pour des projets d’envergure. L’intégralité de la déclaration est téléchargeable

hélYce – conseil municipal du 23 mai 2019

Le conseil municipal a voté à l’unanimité deux motions pour la défense du service public. La première pour le maintien des jours d’ouvertures du bureau de poste et une autre contre la réforme de la direction générale des finances publiques qui a pour conséquence la fermeture du site de Saint-Nazaire. Au cours des débats, le service de transport de la STRAN a été évoqué. Nous avions déjà posé la question à Antoine BOUVET, directeur général des services de la Carene, lors de la séance du conseil municipal en septembre 2016 ( procès verbal) qui avait répondu « HélYce n’ira jamais à Donges » (voir notre compte rendu). Nous avons fait remarquer la durée importante pour se rendre à Saint-Nazaire avec la stran, nous avons fait remarquer le temps trop important pour les dongeois qui doivent circuler en bus dans les rues de Montoir et un temps d’attente important aux six croix pour aller au centre de ville de Donges. Le Maire de Donges, qui préside la commission des grands services est d’accord avec nous à Donges, mais que fait-il à la carene pour améliorer le quotidien des abonnés Dongeois à la Stran ?

La fibre dans les villages dongeois -conseil municipal du 23 mai 2019

Lors du conseil municipal du 23 mai 2019, Mikaël DELALANDE, Mieux Vivre Donges, a interpellé, de nouveau (voir notre article su 6 novembre 2016), le maire, François CHENEAU (Divers Droite) sur le déploiement, en cours, de la fibre optique à Donges. Cette question fait suite aux nombreuses remarques des dongeois sur notre questionnaire (https://urlz.fr/9iBN). Les villages du Nord et de l’Est de la commune rencontrent de fortes difficultés pour l’accès à internet. François CHENEAU a avoué son impuissance et il a partagé nos doutes sur le respect du calendrier, pour le déploiement complet sur le territoire communal pour début 2020. Son discours de « prioriser le déploiement là où il n’y a pas de débit du tout » est oublié ! Orange a simplement questionné le maire sur la couleur des armoires et sur leur lieu d’implantation. Malgré les obligations du concessionnaire Orange, le déploiement risque de prendre du retard.

Ordre du jour du conseil municipal du 23 mai 2019

mairie de Donges

La prochaine réunion du Conseil Municipal aura lieu le Jeudi 23 mai 2019 à 20 heures, en Mairie, salle du Conseil Municipal

 

ORDRE DU JOUR

Le syndicat mixte du parc naturel régional de BRIERE viendra faire une intervention en début du Conseil Municipal. 

AFFAIRES GENERALES

  • Motion du Conseil Municipal relative au maintien des horaires d’ouverture du bureau de poste de DONGES ;
  • Motion du Conseil Municipal relative à la réforme du réseau de la Direction Générale des Finances Publiques ;
  • Convention d’utilisation de l’Espace Renaissance par l’association Ciné-Donges ;
  • Convention de forfait communal relatif à l’Ecole Notre Dame St Joseph de St Nazaire ;

AFFAIRES FINANCIERES

  • Bilan de la politique foncière 2018 ;
  • Budget général 2018 (M14) : Bilan des actions de formation des élus 2018 ;
  • Budget général 2018 (M14) : Approbation du compte de gestion 2018 ;
  • Budget général 2018 (M14) : Approbation du compte administratif 2018 ;
  • Budget général 2018 (M14) : Affectation du résultat 2018 ;
  • Budget annexe du Centre d’Accueil des Travailleurs en Déplacement « Les Tainières » 2018 (M4) : Approbation du compte de gestion ;
  • Budget annexe du Centre d’Accueil des Travailleurs en Déplacement « Les Tainières » 2018 (M4) : Approbation du compte administratif 2018 ;
  • Budget annexe du Centre d’Accueil des Travailleurs en Déplacement 2018 (M4) : Affectation du résultat 2018 ;
  • Coût par élève 2018 et avenant n° 1 à la convention de forfait communal relatif à l’Ecole Saint Joseph de Donges ;
  • Convention de partenariat entre la commune et TOTAL RAFFINAGE France – festivités de Noël 2018 ;
  • Convention de partenariat entre la commune et TOTAL RAFFINAGE France – festi-jeunes 2019 ;

RESSOURCES HUMAINES

  • Modalités d’attribution et d’usage des avantages en nature pour le personnel communal ;
  • Création de poste de renfort à temps non complet au niveau du secrétariat technique et mise à jour du tableau des effectifs ;
  • Création de poste de renfort à temps complet au niveau du service des sports et mise à jour du tableau des effectifs ;
  • Création de postes dans le cadre de l’évolution de carrière des agents et mise à jour du tableau des effectifs ;

URBANISME – ENVIRONNEMENT – TRAVAUX

  • Constitution d’un groupement de commandes diagnostics techniques – Convention entre les Villes de Saint-Nazaire, Donges, Montoir-de-Bretagne, Saint-Malo-de-Guersac, Trignac et la CARENE – Approbation et autorisation de signature ;
  • Lutte contre le frelon asiatique : convention de partenariat avec POLLENIZ ;
  • Ancienne chapelle Sainte Barbe de la Pommeraye : cession à M. et Mme BIORET ;
  • Le pré du Bec – réalisation d’un sémaphore par le pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire : autorisation comportant occupation du domaine public du grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire – chemin permettant d’accéder au site cadastré section ZW n° 141 ;

DIVERS

  • Information au Conseil Municipal : décisions du Maire (article L 2122-22 du CGCT) ;
  • Questions diverses.

Magazine n°20 – Tribune Mieux Vivre à Donges

À un an des élections municipales, les relations tendues avec le maire ont conduit les élus de l’opposition, toutes tendances politiques, à quitter la dernière séance du conseil municipal. Nous avons largement expliqué les faits, qui n’ont pas surpris les Dongeois. La majorité ne s’exprime pas, sur des visions d’avenir, ne donne pas de dynamisme et reste bien silencieuse sur le futur Plan Local d’Urbanisme.

Cacophonie sur la chaudière à bois : Nous avons été informés d’un projet, de la carene, d’implanter une chaudière à bois, rue du stade, sur le site de Liberge. Le projet doit relier la piscine, le collège, les salles de sport. Le maire parle d’un projet en discussion et la carene le contredit, comme un fait acquis, avec un calendrier de travaux ! Le maire s’est engagé sur le projet et fait fi du conseil municipal qui  n’est à ses yeux qu’une chambre d’enregistrement. Le projet a des conséquences, notamment, des travaux lourds sur les voiries qui ne seront pas remises à neuves. Continuer la lecture

Compte rendu du conseil municipal du 28 mars 2019. Un faux-nez dans la majorité!

mairie de Donges

 

 

 

 

Absents lors de cette séance du conseil municipal : Angélique OLIVEIRA qui donne pouvoir à Martine ARDEOIS !…, Cécile COICADIN, Jean-Pierre LEROUX, Laurie POTEREAU et Alain CHAZAL

Démission d’un membre du conseil municipal – mise à jour du tableau du conseil municipal.

Madame BRÛLÉ, subdéléguée à la petite enfance, ayant démissionné, elle est remplacée par monsieur Frédéric FROCRAIN.

Demande de retrait de la commune de DONGES du syndicat intercommunal de la fourrière pour animaux de la presqu’île guérandaise.

Le syndicat de la presqu’île de Guérandaise n’étant pas réactif pour la gestion des animaux en divagation, la commune souhaite se retirer. Mikaël DELALANDE a demandé les dispositions prises pour remplacer les missions allouées aux syndicats. Une autre structure, Anim’toit à Prinquiau, va prendre le relais, après adhésion. Le coût est d’environ 1 000€ par an.

Les élus mieux vivre à Donges ont voté pour.

Continuer la lecture

Votre avis nous intéresse

 

 

 

Mieux vivre à Donges consulte les dongeois pour préparer un projet d’avenir pour notre ville. Cette démarche est participative. L’objectif est que chacun puisse s’exprimer pour améliorer le cadre de vie à Donges et mieux répondre aux besoins de la population. Ce questionnaire est un moment d’échanges. Nous communiquerons sur les résultats de ce questionnaire, notamment pour les personnes qui laisseront leurs coordonnées.

Le questionnaire est en ligne: https://urlz.fr/9iBN

Ordre du jour du conseil municipal du 28 mars 2019

La prochaine réunion du Conseil Municipal aura lieu le Jeudi 28 mars 2019 à 20 heures, en Mairie, salle du Conseil Municipal

mairie de Donges

AFFAIRES GÉNÉRALES

  1. Démission d’un membre du conseil municipal – mise à jour du tableau du conseil municipal ;
  2. Constitution des commissions communales – Représentation communale au sein d’établissements et organismes publics – désignation de nouveaux membres ;
  3. Demande de retrait de la Commune de DONGES du syndicat intercommunal de la fourrière pour animaux de la Presqu’île Guérandaise ;
  4. Convention de fourniture de pain Commune de DONGES / SARL SHERALEX ;

AFFAIRES FINANCIÈRES 

  1. Travaux d’accessibilité des établissements recevant du public : demande de subvention auprès de l’Etat « DSIL 2019 » ;
  2. Rénovation du bâtiment 28, rue des Ecoles Relais Petite Enfance/LAEP : demande de subvention CAF ;
  3. Aménagement sécurité au titre de la répartition du produit des amendes de police 2018 ;
  4. Budget général : attribution des subventions aux associations pour 2019 ;

RESSOURCES HUMAINES

  1. Création des postes de saisonniers et mise à jour du tableau des effectifs ;
  2. Création d’un poste à temps complet au sein du service bâtiments et mise à jour du tableau des effectifs ;

URBANISME – ENVIRONNEMENT – TRAVAUX

  1. Gestion du patrimoine du domaine privé communal : cession d’un logement situé 22 avenue Pellissier à Monsieur FANEL et Madame LEGAND ;
  2. Droit de l’urbanisme : instauration du Permis de démolir ;
  3. Les Clos Mignons : constitution d’une servitude de tréfonds au profit de la société ENEDIS  en vue d’établir une ligne électrique souterraine ;
  4. Avis sur le projet de construction d’un ouvrage de transport de gaz pour alimenter le poste client industriel « CI TOTAL » ;
  5. Dénomination du parc situé entre les rues des Herlains et Léo Lagrange ;

DIVERS

  1. Information au Conseil Municipal : décisions du Maire (article L 2122-22 du CGCT) ;
  2. Questions diverses.

Trop c’est trop !

Halte à l’arrogance et au mépris

 

 

Les élus mieux vivre à Donges ont quitté la séance du conseil municipal, jeudi dernier, devant les frasques égocentriques du maire qui ne supportait pas les questions des élus d’opposition. Les élus Mieux vivre à Donges, Mikaël DELALANDE et Christine MISIN se sont interrogés sur les causes des démissions successives au sein de l’équipe majoritaire, l’absence de parité parmi le bureau municipal, les nombreuses absences des élus, notamment ceux qui perçoivent une indemnité. Les Dongeois ont le droit de savoir que l’augmentation de 35% des indemnités des subdéléguées qui ont été plus absentes que présentes pose de réelles questions sur la moralité en politique. Ils ont le droit de connaître la répartition des missions entre les élus du bureau municipal. « Servir et ne pas se servir », slogan de campagne du maire en 2014, est totalement usurpé. Devant les attaques personnelles graves, les refus de répondre clairement aux questions, l’agressivité du maire qui a oublié ses bonnes résolutions pour 2019 lorsqu’il déclarait lors de la cérémonie des vœux être opposé aux «violences verbales » , les élus d’opposition ont considéré que la séance du conseil municipal ne pouvait pas se dérouler normalement dans le respect des idées et des personnes. Et, pourtant nous avions travaillé sur le budget et nous avions des choses à dire, n’en déplaise au maire. En quittant la séance du conseil municipal, fait rare, nous espérons le retour à une vie démocratique apaisée pour que chaque élu puisse s’exprimer et travailler sereinement pour le bien commun.

11 février 2019

 

 

 

Conseil : clash à la mairie


L’ambiance tendue au début de la dernière séance du conseil municipal laissait déjà présager une séance houleuse entre la majorité et les trois groupes minoritaires. Les questions de Mikaël Delalande sur les causes des démissions successives au sein de l’équipe majoritaire, l’actuel non-respect de la parité au bureau municipal, les nombreuses absences des élus – notamment ceux qui perçoivent une indemnité  ont, de toute évidence, irrité le maire François Chéneau. « Provocation permanente ». Le ton est alors monté et les élus de la minorité n’auront pas tenu une heure avant de quitter brusquement la salle. « Trop, c’est trop ! », s’insurge Jean-Marc Nicollet dans un communiqué. « Cette attitude n’est pas nouvelle, mais là, nous avons eu droit à un mépris total de la part de M. Chéneau, des allusions plus que douteuses sur la moralité de certains élus et, encore une fois, de la provocation permanente. » Il ajoute que cette décision de quitter la salle n’était « nullement préméditée ». Alain Chazal, de son côté, évoque « des propos d’une arrogance inouïe, le mépris et des attaques personnelles. Mais nous ne sommes sans doute pas les seuls à subir une telle attitude, déjà deux adjoints de son équipe ont démissionné faisant à cette occasion des déclarations fracassantes allant dans le même sens que nous. » En quittant la séance du conseil municipal, les élus de l’opposition en appellent « au retour à une vie démocratique apaisée pour que chaque élu puisse s’exprimer et travailler sereinement pour le bien commun ». La position des élus de la majorité est évidemment toute autre. Dans un communiqué, l’adjoint Remy Klein déplore la démarche des minoritaires qu’il présume « concertée. Au nom des élus du groupe animé par le maire, nous tenons à réaffirmer notre soutien à François Chéneau mis en cause injustement ».

du 12 février 2019

 

 

 

 

Les élus d’opposition quittent la salle du conseil

Les trois groupes d’opposition se disent excédés par « un manque de respect » du maire à leur égard. François Chéneau et sa majorité dénoncent, eux, un coup monté. Jeudi soir, lors du conseil municipal, consacré notamment au budget 2019, les élus des trois groupes d’opposition ont quitté la salle.

Mikaël Delalande, Mieux vivre à Donges

Les Dongeois ont le droit de savoir que l’augmentation de 35 % des indemnités des conseillers subdélégués qui ont été plus absents que présents  pose de réelles questions sur la moralité en politique. Ils ont le droit de connaître la répartition des missions entre les élus du bureau municipal. « Servir et ne pas se servir », le slogan de campagne du maire en 2014, est totalement usurpé. Devant les attaques personnelles graves, les refus de répondre clairement aux questions, l’agressivité du maire, nous avons considéré que le conseil ne pouvait pas se dérouler normalement.

Alain Chazal, Donges pour tous

Nous avons quitté la séance à cause d’une accumulation de provocations de la part du maire qui, depuis son élection, manie tour à tour le mépris, l’arrogance et les attaques personnelles. Devant les démissions de deux adjoints de son équipe, on est en droit de penser que nous ne sommes pas les seuls à subir ces traitements. Mise en cause de la moralité d’un élu, contre-vérités et refus de répondre aux questions ont motivé le départ spontané – ce n’est pas un complot – de tous les élus de l’opposition jeudi soir. Précisons que les relations sont satisfaisantes avec les autres élus de la majorité.

Jean-Marc Nicollet, Donges avec vous

Le manque de respect du maire envers les élus de l’opposition n’est pas nouveau. Des allusions sur la moralité de certains, la provocation permanente et l’arrogance de dire tout savoir et que nous n’y connaissons rien, tout cela devient difficile à supporter. Nous sommes dans un tribunal où notre avocat maire se comporte comme un procureur. Notre sortie du conseil de jeudi soir n’est pas un complot. Le complot est dans l’équipe majoritaire, où nous avons assisté à des démissions en cascade, où certains élus majoritaires attendent avec impatience la fin du mandat, où une ancienne élue majoritaire est devenue supplétive de l’équipe en place. M. Chéneau a été élu avec la confiance de trois Dongeois sur dix. Cela ne lui donne pas tous les droits.

François Chéneau, maire

Cette sortie théâtrale était préméditée ! C’est une mise en scène ! De la gesticulation, plus que de la contestation pour faire parler d’eux dans la presse ! Je regrette cette façon de s’exprimer par le moyen de la chaise vide. Je le vois comme un aveu de faiblesse doublé d’un manque de cohérence car l’ordre du jour de ce soir sur le budget primitif est un enjeu important pour la commune. Les élus de l’opposition parlent d’une atteinte au droit d’expression, alors que nous sommes la seule commune alentour à laisser une demi-page d’expression libre par groupe d’opposition dans chaque bulletin municipal. Par ailleurs, des membres de l’opposition siègent au CCAS (centre communal d’action sociale) et dans toutes les commissions. Il me semble que je n’ai pas de leçon à recevoir en matière de démocratie communale.

Groupe Rassemblement pour Donges, majorité municipale

Dès le début de séance, les élus de l’opposition ont décidé d’engager de vives polémiques avec le maire et la majorité. Ils sont allés jusqu’à remettre en cause la réalité du travail des élus et des conseillers subdélégués. Refusant d’écouter les réponses du maire, ils ont quitté la séance sous le prétexte de ne pas être respectés. Nous, maires adjoints et conseillers, déplorons cette démarche visiblement concertée et préparée à l’avance et dont le but manifeste était de faire obstruction au vote du budget communal. Le conseil a cependant eu lieu et le budget a été approuvé. Le débat démocratique et le respect du mandat des électeurs devraient toutefois imposer à tous de participer aux délibérations.

15/02/2019

 

 

 

 

Clash au conseil municipal, l’opposition quitte la salle.

Le jeudi 7 février, moins d’une heure après le début du conseil, les élus des trois groupes d’opposition se lèvent et quittent la séance. Leurs questions sur l’absence régulière de conseillers et sur les démissions successives au sein de l’équipe majoritaire puis les explications demandées par Mikaël Delalande sur le non-respect de la parité femmes-hommes parmi les adjoints, rendent l’atmosphère électrique. « Balayez devant votre porte » Mais ce sont des éclaircissements souhaités sur l’augmentation de 35 % des indemnités des subdélégués, sur le nouveau périmètre de compétence de l’adjoint à la sécurité qui n’aura plus de subdélégué à la police municipale, qui semblent agacer le maire François Chéneau. Dans ses réponses, s’adressant à Mikaël Delalande, il déclare : « pour ce qui est de la moralité, vous pourriez commencer par balayer devant votre porte ». Indignés, les neuf élus des trois groupes d’opposition quittent la salle. Pour le maire, il s’agit simplement « d’une mise en scène préméditée de la minorité municipale ». « arrogance » Plus tard, chacun s’est exprimé par communiqué de presse. Jean-Marc Nicollet, du groupe Donges avec vous, lie le clash au comportement du maire qu’il accuse « d’arrogance, de sentiment de tout connaître, de tout savoir et que nous n’y connaissons rien. Nous ne sommes pas dans un tribunal où notre avocat maire se comporte comme un procureur ». Pour Viviane Albert, de Donges pour tous, « M. Chéneau ne supporte pas que l’on puisse émettre un avis différent du sien et sous couvert de paroles méprisantes et souvent accusatrices, il développe une attitude inacceptable de la part d’un premier magistrat de la commune ». Pour Mikaël Delalande, de Mieux vivre à Donges, « les élus ont le droit de connaître la répartition des missions entre les élus du bureau municipal. Servir et ne pas se servir, slogan de campagne du maire en 2014, est totalement usurpé et ses bonnes résolutions pour 2019 vite oubliées lorsque pendant la cérémonie des vœux il se disait être opposé aux violences verbales ». La majorité soutient le maire Le groupe majoritaire, Rassemblement pour Donges, déclarait par la plume de Rémy Klein : « nous tenons à réaffirmer notre soutien au maire mis en cause injustement, alors qu’il vient de confirmer aux élus minoritaires l’octroi d’espaces de libre expression particulièrement étendus dans le magazine municipal, sans équivalent dans les autres communes ».