Raffinerie: question orale de Yannick VAUGRENARD au Sénat

Restructuration de la raffinerie de Donges

Question soumise le 26 février 2015

M. Yannick Vaugrenard attire l’attention de M. le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique sur la restructuration de la raffinerie de Donges. En effet, depuis 2009, le raffinage français subit une restructuration profonde qui se traduit par la perte de milliers d’emplois et la déstabilisation de plusieurs bassins industriels. Les chiffres du comité professionnel du pétrole de 2013 sont éloquents : la consommation du marché intérieur français est de 75,5 millions de tonnes, pendant que nos raffineries produisent 55,2 millions de tonnes. La direction générale des douanes évalue le coût des importations nécessaires à notre pays à 47,5 milliards d’euros (alors qu’il était de 14,6 milliards en 2009). Dans ce contexte, la direction générale de Total vient d’annoncer de nouvelles réductions de capacités de raffinage au printemps de 2015. Deux sites sont concernés par ces annonces : la raffinerie de Châteauneuf-les-Martigues et la raffinerie de Donges. Concernant la raffinerie de Donges, l’une des pistes envisagées par la direction du groupe Total concerne un investissement structurant, à savoir la création d’une nouvelle unité de production. Mais cet investissement ne peut être réalisé que si est opéré un déplacement de la voie ferrée Le Croisic-Paris qui passe au milieu des installations de la raffinerie. Pour le moment, la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement n’a pas émis d’avis sur ce déplacement. En 2010, le président-directeur général de Total avait indiqué qu’il n’y aurait pas de fermeture de raffinerie en France avant 2015. Si la raffinerie de Donges ne réalise pas les investissements nécessaires, une profonde restructuration sera réalisée. Même si celle-ci a lieu sans licenciement, il est certain qu’elle entraînera des pertes d’emploi, en particulier, chez les sous-traitants qui comptent aujourd’hui 4 000 emplois. Il lui demande donc quelle est la position de Gouvernement sur les investissements nécessaires au maintien de la raffinerie de Donges. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.