Budget primitif 2021

Jeudi 25 mars 2021, les élus du conseil municipal ont échangé leur point de vue concernant le budget primitif, document qui énumère les recettes et les dépenses prévues pour l’année. Ce budget primitif peut être rectifié pour l’ajuster avec des recettes et des dépenses réelles en cours d’exercice. Pour cette année le budget s’élève au total avec 15 724 100 € soit 11 131 700 € en fonctionnement et 4 592 400 € en investissement. Le budget s’équilibre grâce aux augmentations d’impôts et taxes, 7 800 000 €.

Christine MISIN du groupe des élus Mieux Vivre à Donges a décortiqué les documents.

Le budget de fonctionnement augmente de 3.21% soit 9,6 millions d’Euros en dépenses réelles de fonctionnement, dont 62% sont consacrés aux dépenses de personnel.

  • A noter :
    Des recettes qui s’équilibrent grâce aux 7 800 000 € d’impôts et taxes et 1 600 000 € de dotations.
  • Une dépense de 5 957 510 € pour le personnel soit une hausse de 2.69%.

Le budget des investissements prévus est de 4 600 000 € dont 140 000 € pour les travaux de voiries, ce qui s’avère très insuffisant.

Les travaux initialement annoncés et non réalisés en 2020, ne sont pas retenus pour 2021 comme :

  • Les travaux salle omnisports prévus pour presque 400 000 Euros
  • La mise en conformité des bâtiments publics pour l’accessibilité handicap va prendre énormément de retard puisque cette année 100 000 € sont prévus au lieu des 250 000 € programmés, après une année blanche 2020.

Aussi, et nous l’avons déjà dit, nous regrettons que les élus n’aient pas plus d’exigence vis à vis des intervenants lors de travaux sur notre territoire :

Avec RTE lors des travaux de la liaison souterraine pour le parc éolien en mer, sur la route de la Sencie,

Et avec La Carène, lors les travaux pour le projet réseau de chaleur :

  • La rue des Herlains ne va pas s’en remettre, ni la rue de Bretagne, ni la rue d’Aquitaine (4 ans seulement après sa réfection), bientôt la rue Colonel Boucher, etc.
  • Imposer la réfection des routes nous paraitrait de bon sens avant de valider une autorisation de travaux sur notre territoire !

D’autant que nous n’aurons pas les moyens de les refaire de sitôt, on le constate avec la rue A. de Gramont qui est dans un état catastrophique depuis des années. Nous avions interpellé Adeline Thomas de la Carène, lors d’une présentation du projet “chaufferie bois” à l’équipe municipale alors que nous lui posions la question, elle avait donné une fin de non-recevoir sur le sujet

Quand dans  la presse on voit  une annonce de la Carène pour investir 50 millions pour l’extension des transports hélyce pour St Nazaire, et rien pour améliorer le service de la STRAN à Donges, on peut l’avoir mauvaise de ne pas être plus reconnus. Donges est pourtant aujourd’hui la 3ème commune du territoire de la  Carène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.