Un pas en avant, un pas en arrière, tricotage, détricotage ! Conseil municipal du 23 mai 2019

Un poste à temps non complet 17h30 par semaine est créé pour renforcer le secrétariat technique pour instruire les marchés publics. Le poste est créé pour 7 mois. Sur cette question, les élus d’opposition, Mieux Vivre à Donges, ont été les seuls à s’exprimer. Christine MISIN a rappelé nos différentes interventions et critiqué la méthode qui interpelle sur l’efficacité !
2014, passage du cabinet-conseil Urfin, et là, il y a eu de l’argent !
  
« 43 000 € HT», pour « remédier à un certain nombre d’incohérences, débroussailler le maquis d’un système en état de sclérose avec une absence de confiance » ;«  il fallait faire entrer un peu d’air frais dans un organigramme qui en avait besoin » selon les propos du maire Les propos très durs à l’époque reviennent boomerang aujourd’hui.
L’adjointe au personnel appliquera soigneusement les préconisations de monsieur Urfin.
Depuis 2014, l’organigramme ne cesse d’être modifié, on ne sait plus combien de fois, l’air frais s’est transformé en tempête et bientôt peut-être en cyclone si les mêmes méthodes perdurent. La modification d’organigramme, et ce, à plusieurs reprises, 3 ou 4 fois est incompréhensible !
  • Changement d’organigramme à plusieurs reprises, 3, 4 fois, on sait plus,
  • Changement au service scolaire et de l’état civil,
  • Changement au secrétariat technique,
  • Changement au service Ressources humaines, après avoir considéré qu’il n’y avait pas la nécessité d’un responsable des ressources humaines, qui sera déplacé dans un autre service, le service R.H. aura finalement  besoin de renfort, cela se traduira par une nouvelle embauche, aucune économie !  
Un pas en avant, un pas en arrière, tricotage, détricotage ! 
Après avoir supprimé un poste, il nous est demandé la création d’un poste de renfort ! Après 5 années de gouvernance communale, il paraît important qu’il y ait un vrai débat de politique de gestion humaine, ce qui est souhaité en matière de services. Au-delà de cette gestion des ressources humaines très surprenante, il est question de qualité de vie au travail et de services rendus de la population dongeoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.