Archives de catégorie : Presse

Rond-point de la Pommeraye, les élus mieux vivre à Donges vigilants

Communiqué Mieux vivre à Donges

Les élus Mieux Vivre à Donges se sont exprimés, lors de la commission urbanisme du 15 février en mairie de Donges, suite à l’annonce du conseil départemental sur les investissements pour  les routes qui sont de sa compétence. Face à la dangerosité du carrefour de La Pommeraye avec un trafic routier important, le développement du quartier grâce à l’arrivée de nouvelles familles, la présence de l’école et deux commerces, la décision de créer un Rond-point attendu depuis plusieurs années est reçue favorablement. Continuer la lecture

Les élus Mieux Vivre à Donges exigent la fibre pour tous

Le développement du télétravail, l’accélération de la dématérialisation de l’administration et les nombreux services numériques de plus en plus présents dans notre vie quotidienne démontrent que la fibre optique est un service essentiel. Ce service se fait attendre, notre ville subit les lenteurs de la société Orange, surtout dans les zones dites blanches, où la connexion internet est extrêmement lente. Les élus Mieux Vivre à Donges ont soulevé le retard à plusieurs reprises au sein du conseil municipal. A la suite d’une question sur le sujet, en 2017, le maire nous avait lu, avec fierté, un courrier de la société Orange avec l’annonce de travaux de 2018 à 2020. Une priorité était donnée pour les secteurs les plus en difficultés. Il n’en fut rien ! Continuer la lecture

Presse du conseil municipal du 20 juin 2019 – PLUi et PADD

Presse Océan du 27/06/2019

Le plan de déplacements urbains ne séduit pas.

Il aura fallu plus de trois heures pour arriver au bout des deux premiers points – sur les vingt – que comptait l’ordre du jour d’un interminable conseil municipal jeudi dernier. En question, l’avis de la commune sur le Plan de Déplacements Urbains (PDU) de la Carene. Si après la présentation des plans, par les responsables de la communauté d’agglomération, et la lecture des délibérations par le maire, le conseil municipal a émis un avis favorable, l’opposition a marqué ses réserves en s’abstenant.

« Le Finistère de la Carene »

Continuer la lecture

Communiqué sur la carrière de la maison noulet

Carrière de la maison Noulet : Réaction des élus “Mieux Vivre à Donges”

Dans son édition du 1er juin, “L’Écho de la presqu’île” annonce que le projet d’exploiter la carrière de la maison Noulet à Donges n’est pas abandonné et que l’absence de suite donnée par la préfète est due à une réforme réglementaire pendant l’instruction du dossier. Les élus “Mieux Vivre à Donges”, Mikaël DELALANDE et Christine MISIN opposés au projet de stockage de déchets dans la carrière ont interpellé la DREAL pour connaitre le contenu juridique qui a Continuer la lecture

Communiqué des élus Mieux vivre à Donges à propos de la RD 773 et la RD 4

Samedi 11 novembre, le groupe des élus mieux vivre à Donges a apporté son soutien aux riverains de la RD 773 et RD4 au nord de la commune.

Lors d’un rassemblement les riverains ont rappelé que le trafic des camions en transit reste dense malgré les arrêtés des maires de Pontchâteau, de Crossac et de Sainte Reine. Ces riverains alertent sur la dangerosité du flux de camions et interpellent les transporteurs sur les infractions commises, en empruntant les deux routes départementales.  En plaçant un panneau à l’embranchement des deux routes précitées, la préfecture et le département sont sollicités pour faire cesser le non-respect de la réglementation en verbalisant les contrevenants. Les élus présents auprès des riverains ont apporté leurs soutiens et ont également rappelé leur opposition au projet de comblement de la carrière de la maison noulet.

Ouest France du 22 novembre 2017

« Le transporteur n’est pas au-dessus des lois ! »

Elus Dongeois et représentants des riverains était à la Pommeraye samedi matin pour inaugurer leur banderole « poids lourds en transit égal infraction », installée face au panneau d’interdiction de circulation des poids lourds. La même banderole a été placée au rond-point des Six Croix. Elus Dongeois et représentants des riverains était à la Pommeraye samedi matin pour inaugurer leur banderole « poids lourds en transit égal infraction », installée face au panneau d’interdiction de circulation des poids lourds. La même banderole a été placée au rond-point des Six Croix. Un collectif de riverains des villages Dongeois de La Pommeraye, de Revin et d’Er ainsi que l’Asru (association de sécurité des riverains et usagers) de Pontchâteau ont installé un panneau au carrefour des routes départementales 773 et 4 afin de protester contre le flux continu de poids lourds sur ces deux axes malgré l’arrêté leur en interdisant l’accès. « Nous alertons les chauffeurs (notamment ceux qui transitent vers le port) car ils se mettent en infraction et seraient lourdement condamnés en cas d’accident. Nous interpellons aussi Mme la sous-préfète et M. le président du conseil départemental afin que la réglementation en cours soit respectée car les transporteurs ne sont pas au-dessus des lois ! » s’insurgent les riverains. « On nous parle d’enjeu économique mais la sécurité n’a pas de prix. Que représente pour un chauffeur, un détour de 15 km par rapport à une vie humaine ? » Le collectif, l’Asru ainsi que le groupe Mieux vivre à Donges venu soutenir l’action, ont collectivement réitéré leur soutien aux habitants de Revin qui refusent le projet Charier qui augmenterait le trafic de camions sur cette route.

Presse Océan du 13 novembre 2017

Compte rendu du conseil municipal du 9 novembre 2017, le maillon faible

Qui est le maillon faible dans la majorité municipale ? 

Compte rendu du conseil municipal du 9 novembre 2017

Pour cette dernière séance du conseil municipal encore beaucoup d’absences

(Angélique OLIVEIRA -Jean-Pierre LE ROUX, Nathalie BRULE, Thomas HAUGOU, Cécile COICADAIN, Laury POTEREAU, Rémi SALIOT, Jean-Marc NICOLLET, Philippe LETERRIER et Claudine MORICLET).

Le groupe mieux vivre à Donges, Mikaël DELALANDE et Christine MISIN, a émis, lors de l’approbation du compte rendu des observations sur le débat portant sur l’exonération de la taxe foncière pour les propriétaires impactés par le périmètre PPRT. Nous avions affirmé que la proposition était symbolique sur le montant et ne touchait pas tout le monde. Le Maire avait affirmé que sur la taxe foncière il n’y avait pas d’exonération et que tous les propriétaires étaient assujettis à l’impôt. Nous avons rectifié ses propos avec la liste des exonérations possibles pour réaffirmer que certains propriétaires dans le périmètre PPRT ne verront aucun changement.

Nous avons relancé notre demande d’émettre un vœu pour que le département de Loire-Atlantique puisse adopter une délibération afin que les contribuables se trouvant dans un périmètre PPRT puissent bénéficier d’une exonération. Le Maire a renvoyé la proposition pour une prochaine séance, sans préciser de date. (voir le compte rendu du dernier conseil).

Election d’un Adjoint au Maire.

Nous avions noté de nombreuses absences de Monsieur Leroux dans les séances plénières du conseil municipal et le manque d’implication pour faire fonctionner la commission sécurité. Suite à la démission de Monsieur Leroux de son poste, Monsieur Jean-Paul Roulet est élu Adjoint au maire avec une délégation sur la prévention et la sécurité. Le candidat présenté par le Maire devait naturellement obtenir toutes les voix de la majorité. Cependant une élue ou un élu de la majorité a glissé un bulletin blanc pour s’abstenir, c’est la preuve d’un manque de cohésion de l’équipe majoritaire. Qui est le maillon faible ?

Espérons qu’avec l’élection d’un nouvel adjoint, une dynamique soit instaurée sur les questions de sécurité.

Fixation des indemnités de fonction des élus municipaux.

Avec l’élection d’un nouvel adjoint, le conseil a voté les indemnités pour le maire, les adjoints et les trois subdélégués. Les élus majoritaires se sont accordé le plafond maximum pour ces indemnités. Espérons une meilleure assiduité car être indemnisé, ne pas siéger, être plus absent que présent est, pour nous, une faute morale.

Budget général 2017 : Créances éteintes et admission en non-valeur de créances irrécouvrables.

Une créance de 1949,57€ correspond à des factures envers des usagers non récupérables. Il s’agit de frais de restauration scolaire entre 2014 et 2017. Le conseil municipal a effacé cette dette.

Budget annexe du Centre d’Accueil des Travailleurs en Déplacement “Les Tainières” 2017 – Admission en non-valeur de créances irrécouvrables ;

Suite à des factures impayées au camping municipal, le conseil municipal a décidé de mettre en non-valeur un montant de 9266,33 € TTC.

Acquisition de papier à en-tête et d’enveloppes logotées : autorisation de conclure la convention de groupement de commande et signer les marchés publics

Une convention avec la ville de Saint-Nazaire est établie pour la commande de papier à en-tête au sein d’un groupement.

Travaux d’entretien par camion hydrocureur des équipements d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales : autorisation de conclure la convention de groupement de commande et signer les marchés publics ;

Un groupement de commande avec les villes de Montoir de Bretagne, Saint-Nazaire, Saint-Joachim, Saint-Malo de Guersac, Pornichet et la CARENE afin d’obtenir des prix et des conditions avantageuses pour l’entretien équipements d’assainissement des équipements des eaux usées et des eaux pluviales.

Marché d’achat de gaz naturel : adhésion à l’achat groupé par la centrale d’achat UGAP ;

Renouvellement de l’adhésion à un marché d’achat de gaz naturel. Les résultats obtenus ont été concluants et une baisse de l’ordre de 20% du prix.

Avenant n°3 à la convention commune / OSCD dans le cadre du PEDT 2015-2018 ;

Dans le cadre du projet éducatif de territoire (PEDT) 2015 / 2018, chaque année la commune verse à l’OSCD une subvention de fonctionnement. L’avenant a fixé à 53500€ pour cette année scolaire 2017 / 2018.

Convention Commune / Atelier du livre qui rêve pour l’année scolaire 2017-2018 ;

L’atelier du livre qui rêve intervient pour les activités artistiques auprès des écoles élémentaires de Donges. Le conseil municipal a approuvé une convention établie avec un budget global de 3955€.

Convention d’utilisation de l’Espace Renaissance par l’association Rêve de Loire ;

La convention d’utilisation de l’espace renaissance a été revu. Cette association bénéficiera de créneau d’occupation de la salle de cinéma et de la maison des associations.

Transfert de la compétence assainissement des eaux pluviales urbaines ;

La loi notre n° 2015-991 du 7 août 2015 conforte le principe de transfert de la compétence assainissement, avec un transfert obligatoire avant le 1er janvier 2020. Le conseil a voté le transfert, à compter du 1er janvier 2018.

Commission Syndicale de Grande Brière Mottière : avis sur la demande de celle-ci de se retirer du Syndicat du Bassin Versant du Brivet (SBVB) ;

Rémi KLEIN en tant que titulaire et Jean-Paul ROULET représenteront la commune au sein de la commission syndicale de Grande Brière. Pour des raisons réglementaires sur la FCTVA un retrait de SBVB est acté.

Rue d’Aquitaine : déclassement partiel du domaine public communal pour permettre l’échange parcellaire à intervenir entre la commune de DONGES et SILENE en vue de régulariser l’emprise de la voie ;

Un déclassement a été approuvé pour effectuer un échange de parcelle avec la SILENE sur la rue d’Aquitaine.

Rue de Chateaubriand : Cession de la parcelle cadastrée section BK n° 372 à la société SOCOBRET – rectificatif ;

Afin de rectifier une erreur du cadastre une cession d’une parcelle a été actée.

du 17 novembre 2017

 

 

 

 

Le conseil municipal en 3 points.

 Un nouvel adjoint à la prévention et à la sécurité

Jeudi 9 novembre, la séance du conseil municipal a traité en premier lieu du remplacement de Jean-Pierre Le Roux qui avait fait part de sa décision de mettre un terme à ses fonctions d’adjoint tout en restant membre du conseil municipal. C’est Jean-Paul Roulet unique candidat à ce poste qui a été élu adjoint à la prévention et à la sécurité.

  1.  Convention avec l’OSCD Dans le cadre de la convention d’objectifs Commune/OSCD s’inscrivant dans le projet éducatif de territoire (PEDT 2015-2018), il est prévu chaque année scolaire le versement par la commune d’une subvention à l’office socioculturel. Il a été précisé que ce budget intègre les décisions du gouvernement relatives aux contrats aidés et à la nécessité pour l’OSCD de recruter temporairement, en contrat à durée déterminée, afin de ne pas pénaliser l’organisation des activités péri éducatives déjà engagées. Pour l’année scolaire 2017-2018 le montant de cette subvention, votée à l’unanimité, est de 53 500 €.
  2. Transfert de la compétence assainissement des eaux pluviales urbaines Le conseil a approuvé à l’unanimité le principe de transfert de la compétence « assainissement des eaux pluviales » à la Carene à compter du 1er janvier 2018. Il résulte du Grenelle2 de l’environnement de 2010 et de la loi NOTRe de 2015. Le terme assainissement comprend à la fois les eaux usées et pluviales.
  3.  PPRT : Taxe foncière et exonération Pour le groupe Mieux Vivre à Donges Mikaël Delalande a rappelé son souhait d’un voeu à l’intention du Département pour que les habitants de la zone PPRT bénéficient, sans exception, d’une exonération sur leur taxe foncière, ce qui selon lui ne sera pas le cas malgré les dispositions prises. Le maire a remis à la fin de l’année l’étude de cette proposition.

Carrière de la maison noulet, les élus mieux vivre à Donges s’étonnent

écho de la presqu'ile

Il fut beaucoup question de finances lors du dernier conseil municipal. La commune a retrouvé de l’épargne mais augmente les impôts.

Les projets les plus urgents seront réalisés « Les efforts ont permis de retrouver une épargne nette positive en 2016 malgré le contexte financier compliqué. Cette situation nous oblige encore malgré tout à nous limiter au financement des investissements les plus urgents. Cela représente un programme estimé à environ 1,4 M€ », explique le maire Francois Chéneau. Cette somme a été calculée pour assurer des opérations liées à la hausse de la population, à l’entretien du patrimoine et au renouvellement de matériels. Parmi les nouveaux projets 2017, l’acquisition et la rétrocession foncière à un opérateur pour la résidence senior, l’aménagement du Relais Petite Enfance, la création d’une nouvelle voie d’accès à l’école de la Pommeraye et l’aménagement de la voirie de liaison des Clos Mignons. À cela s’ajoutera un nouveau site web pour la ville, de la vidéo protection et la poursuite de l’extension de la restauration scolaire de la Souchais. Concernant le camping, l’année 2017 sera consacrée à la recherche d’économies d’eau et d’électricité, ainsi qu’à des travaux permettant de récupérer le classement en première étoile et d’en améliorer le régime de TVA. « Nos mesures économiques permettront à moyen terme de réduire le niveau d’endettement de la commune tout en réalisant les investissements indispensables, de l’ordre de 5 M€ sur 3 ans. » 

Nouvelle augmentation des impôts « Notre objectif pour 2017 est de disposer d’une épargne nette de 250 000 €. Si la commune avait conservé son niveau d’épargne de 2008, soit près de 675 000 €, elle aurait pu absorber sa contribution au redressement des finances publiques sans avoir à actionner le levier fiscal. Or, ce n’est malheureusement pas le cas », tacle le maire. Pour rappel, la municipalité proposait deux solutions en janvier 2016 : augmenter fortement les impôts locaux (près de 27 %), ou limiter sérieusement les dépenses. Même si le choix s’était porté sur la seconde option, une hausse de 5 % a été actée en 2016. « Nous devons augmenter pour la seconde fois les impôts, mais à un taux moindre. Grâce aux économies réalisées, il est envisagé de limiter cette progression de la fiscalité à 1,5 % pour la taxe d’habitation et à 3 % pour la taxe foncière sur l’exercice 2017 ». Une décision peu appréciée par l’opposition. Alain Chazal de Donges pour tous a reproché au maire de ne pas tenir ses engagements : « Pendant votre campagne électorale vous aviez affirmé que vous n’utiliseriez le levier de la fiscalité qu’en cas d’extrême obligation. Voilà deux augmentations consécutives ». « Lors du mandat précédent, la commune fonçait droit dans le mur avec des recettes en baisse et des dépenses énormes, malgré la hausse des impôts à hauteur de 32 % ! Vos choix ont été hasardeux et votre manque d’anticipation vous a fait défaut. Maintenant les besoins se font pressants » a répondu François Chéneau, faisant notamment référence à la baisse de dotations de l’État, qui représente une perte de 525 000 € depuis 2014.

MÉTHANISATION

Le conseil dit oui au projet de Montoir De décembre à janvier s’est tenue en mairie de Montoir de- Bretagne une enquête publique portant sur la demande de la Société Centrale Biogaz de l’Estuaire, d’exploiter une unité de méthanisation des matières organiques. Le conseil municipal de Donges a été invité à émettre son avis, certaines parties du territoire communal sont situées à 500 m de la zone d’activité de la Barillais et donc concernées par le plan d’épandage associé. « Notre projet consiste à produire du biogaz à partir des déchets végétaux, effluents d’élevages, boues et sous-produits animaux récupérés sur le territoire. Cette centrale produira du biogaz et du digestat, un résidu organique stabilisé. Le biogaz épuré sera directement injecté dans le réseau, tandis que le digestat, qui conserve des éléments fertilisants, sera épandu », explique le représentant de la société. Après l’exposition complète du projet, le conseil municipal, considérant « les effets positifs sur l’environnement et l’impact nul ou quasi-nul pour le territoire de la commune », a donné un avis favorable.

voir document ci joint pour plus d’information: CBEST Lettre Info 1611

Abonnement à la lettre des élus “MVD”

    Votre nom et prénom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Votre adresse postale

    Je m'abonne à la lettre des élus "Mieux vivre à Donges.

     

     

    Renoncement du maire sur l’armement de la police municipale

    Renoncement du maire sur la sécurité

    renoncement du maireSuite à l’article de l’écho de la presqu’île, nous apprenons le renoncement du maire pour l’armement de la police municipale. La préfecture qui attend depuis un an qu’un représentant de la ville de Donges vienne retirer l’armement réservé et mis à disposition par l’état, pourra clore un dossier en souffrance dans l’incompréhension du renoncement du maire de Donges. Déclaré que sa décision a été effectuée à titre conservatoire est ubuesque et ne convainc personne et décrédibilise la municipalité. Nous aurons donc attendu un an, la décision du maire pour être informé par la presse de cette reculade. Comme précisé dans l’article le sujet relève des pouvoirs de police propres au maire. Pourtant dans ses tracts, Il avait promis de « refaire de la sécurité une priorité dans l’intérêt de tous », pour le changement c’est raté ! 

    Voir nos articles sur le sujet ici et  lors de notre question en conseil municipal et suite à la dernière commission sur la sécurité


     SÉCURITÉ. Le maire n’armera pas ses policiers municipaux.

    Echoguerande1 « C’était une option mais compte tenu des différents avis, pour le moment ce n’est plus d’actualité », explique le maire François Chéneau. Il y a un an, le premier édile avait candidaté auprès de la préfecture pour armer sa police municipale. Une procédure rendue possible après les attentats de janvier 2015. La préfecture lui avait rendu un avis favorable. Le maire avait à l’époque agit sans l’aval de sa majorité : « Le sujet relève des pouvoirs propres du maire et la démarche n’a été effectuée qu’à titre conservatoire. La décision ne se fera qu’après validation en bureau municipal et avis de la commission sécurité » nous avait-il alors déclaré en novembre 2015. A priori, l’idée d’armer les deux policiers municipaux (qui sont dotés de gilets pare-balles) n’a pas convaincu. Le maire a donc renoncé.

    Compte administratif 2015 : diminution de la dette – Conseil du 23 juin 2016