27 ans d’engagement pour la chaudière à gaz rue du stade

C’est sans surprise que les élus mieux vivre à Donges, Mikaël DELALANDE, Christine MISIN et Alain PABOIS ont voté contre un engagement d’abonnement de 27 ans pour la chaufferie GAZ / Bois. Cette installation tant voulu par le maire connait actuellement des dysfonctionnements importants et consomme uniquement du GAZ pour le moment ! (voir article de presse).

Déclaration de Christine MISIN 

Depuis le début de l’instruction de ce dossier, nous avons émis un certain nombre de remarques sur ce projet validé en l’état :

– le site retenu en entrée de ville, à proximité immédiate d’une zone naturelle d’importance, classée « Natura 2000 » avec un arrêté de protection biotope,
– un abonnement pour une durée de 27 ans !
– la non négociation avec la Carène des réfections des réseaux après travaux,
– et dernièrement nous apprenons en commission urbanisme, des problèmes de désamiantage à la salle sports non pris en compte par la Carène,

Bref, pas de contestations systématiques mais une position argumentée de notre part, n’en déplaise à certains ici, qui l’ont interprété comme de l’anti écologie,
Certains pour qui, le projet est « exemplaire » au coeur de la stratégie de transition énergétique, et Donges allait même faire des jaloux ! Le projet « exemplaire », au nom de la transition énergétique, il n’est pas à Donges, Donges n’est pas la commune qui fait des jaloux !

S’il y a une commune « admirable », en terme de stratégie énergétique sur le territoire de la Carène, c’est St Joachim :
-panneaux photovoltaïques sur tous les bâtiments publics pour permettre une partie de sa consommation d’électricité pour ses bâtiments et éclairage public,
– l’aérovoltaique dans les nouvelles installations ( la salle de spectacle et le Parking), permettant de récupérer la chaleur produite par le solaire sous les panneaux pour ensuite l’insuffler dans les bâtiments, sous forme de chaleur l’hiver et fraîcheur l’été, pour les ombrières du parking, appel à une société « langa solar » spécialiste du solaire, pour financer le projet d’investissement et assurer l’exploitation pendant vingt ans, et ensuite, la commune en deviendra propriétaire.
Et dernièrement, cette construction centrale photovoltaique au dessus du cimetière, s’appuyant sur l’épargne des habitants, l’autonomie énergétique :
Consommer sa propre production énergétique, oui, ça c’est admirable !!
Si nous n’avons pas la même vision des choix à retenir pour la transition énergétique, apprenons au minimum à respecter les avis divergents, considérant que, peut-être, parfois, de temps en temps, les autres pourraient être force de proposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.