SNCF les élus veulent être associés

 

du 10 octobre 2015

du 10 octobre2015

Le groupe Mieux vivre à Donges interpelle la SNCF

Dans un courrier au directeur de SNCF Réseau, Mikaël Delalande, élu au conseil municipal et Christine Misin, conseillère municipale du groupe Mieux vivre à Donges, font état d’un manque d’informations et de réponses aux questions des riverains sur les deux projets de contournement de la voix ferrée présentés par la SNCF Réseau le 23 septembre dernier. 

« Nous devrons nous prononcer sur ces propositions à la fin du mois et nous manquons d’informations sur l’impact sonore et visuel, sur les conséquences concernant la dépréciation de la propriété privée, l’emploi, les nouveaux services pour les usagers. Nous avons demandé au maire l’audition des responsables du projet par la commission d’urbanisme. Il serait inconcevable que le conseil municipal de Donges ne soit pas plus associé à la concertation »,déclarent les membres du groupe dans leur courrier.


du 10 octobre 2015

du 10 octobre 2015

Voie ferrée : les élus veulent être associés

photomvdpresse océanLa concertation entre les élus dongeois et les responsables du projet de contournement de la voie ferrée est au point mort. C’est en tout cas l’avis de Mikaël Delalande et Christine Misin, élus du groupe « Mieux vivre à Donges », qui ont écrit à la SNCF réseau pour demander que le conseil municipal soit plus associé à la concertation. « Les élus du conseil municipal devront fournir un avis sur le projet et sur les orientations provenant des études pour la fin du mois, expliquent-ils. Or, à ce jour, nos questions sur les impacts du projet pour les riverains restent sans réponse. Nous souhaitons que la commission urbanisme puisse auditionner les responsables du projet. Notamment sur les questions de pollution sonore et visuelle, de l’emprise du projet, des conséquences de la circulation routière, de l’impact de dépréciation des biens immobiliers des riverains, sur le devenir des entreprises riveraines. Étant donné la participation financière de la ville pour les études, il serait inconcevable que le conseil municipal de Donges ne soit pas plus associé à la concertation ».


VOIE FERRÉE.  « Mieux vivre à Donges » veut des réponses

Echoguerande1

du 16 octobre 2015

Mikaël Delalande et Christine Misin du groupe « Mieux Vivre à Donges » ont écrit au directeur de SNCF réseau à propos du contournement de la voie ferrée et plus précisément de la phase de concertation. Celle-ci se termine à la fin du mois. Mais pour les deux conseillers municipaux d’opposition, malgré la réunion publique et l’atelier ouvert aux riverains et aux associations, les questions sur les impacts du projet pour les riverains restent sans réponse. Pollutions sonore, visuelle, emprise du projet sur les propriétés privées et les entreprises, conséquences de la circulation routière, impact de dépréciation des biens immobiliers des riverains, nouveaux services que la SNCF, devenir des entreprises riveraines dont les investissements sont gelés, autant de points sur lesquels Mikaël Delalande et Christine Misin souhaiteraient avoir des précisions. « La participation de la ville, certes, modeste pour les études, représente toutefois un coût très important au regard des graves difficultés financières que la ville connaît aujourd’hui. Il serait inconcevable que le conseil municipal ne soit pas plus associé à la concertation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.