Archives de catégorie : Magazine

Tribune Mieux Vivre à Donges en 1200 caractères espaces compris !

Avec la crise sanitaire il convient de se rassembler. Les licenciements et l’augmentation de la précarité sont inquiétants. La crise démontre la fragilité de la société et c’est dans l’unité que nous pourrons dépasser nos difficultés. À l’échelle communale l’union des élus au service des habitants doit permettre à chacun de s’exprimer et de s’investir pour le bien de notre ville. Le manque de dialogue, d’entente, d’information, de concertation engendre des dégâts comme nous avons pu le lire dans la presse avec l’association Ciné Donges, qui a toujours été reconnue pour la diffusion culturelle par les précédentes équipes. Concertation et démocratie participative, que nous avions placées au cœur de notre projet auraient dû faire écho auprès de la majorité concernant le projet de la chaufferie qui doit s’implanter à Liberge ou comme l’implantation des antennes 5G qui inquiètent les riverains. L’unité des élus doit également permettre de dénoncer la société YARA qui pollue au-delà de la réglementation. Le travail en commun que nous pourrions mener pour le développement de notre ville ne manque pas. Contact mieuxvivreadonges.fr Mikaël DELALANDE Christine MISIN Alain PABOIS le 14/12/2020

Magazine municipal – la suite !

Le maire ayant décidé que notre groupe ne pouvait s’exprimer que sur 1/6 ième de page contre ½ page auparavant, nous publierons régulièrement des articles sur notre site, le maire ne détenant pas le pouvoir de réduire à quelques lignes l’expression de vos élus sur internet. Monsieur CHENEAU est élu, nous ne le contestons pas. Mais comme nous l’avons déclaré lors du premier conseil municipal, la forte abstention (60.35%), ne permet à personne de se réjouir des résultats.  Pas même au maire (bien que légitime) qui représente moins de 2 Dongeois sur 10, les groupes d’opposition représentant autant que lui ! 

Continuer la lecture

Magazine 21 – Une fin de mandat difficile!

Une fin de mandat difficile!

Dès 2014,  lors de la première réunion du conseil municipal, nous informions les Dongeois  que élus nous resterions présents et au travail dans l’intérêt de notre commune. Nous avons voté les décisions estimées utiles pour les Dongeois et nous avons su être offensifs pour combattre les mauvaises décisions du maire et de sa majorité. Nous sommes intervenus sur l’ensemble des sujets, nous nous sommes exprimés parfois de manière critique, mais aussi dans la construction. Nous pensons que l’intelligence pour gérer la ville doit être collective, le concept du maire est très différent, considérant être le seul à détenir la vérité et capable d’agir seul. Nous avons été dans la clarté sur les sujets des finances de la ville et nous avons toujours exprimé des avis motivés et argumentés. Nous avons permis aux Dongeois de rester informés sur la vie municipale grâce à notre site internet. Notre groupe d’opposition est composé de deux élus, malgré tout, nous avons toujours été présents pour répondre à toutes les convocations du maire et autres réunions publiques, et ce fut notre seul droit !

Continuer la lecture

Magazine n°20 – Tribune Mieux Vivre à Donges

À un an des élections municipales, les relations tendues avec le maire ont conduit les élus de l’opposition, toutes tendances politiques, à quitter la dernière séance du conseil municipal. Nous avons largement expliqué les faits, qui n’ont pas surpris les Dongeois. La majorité ne s’exprime pas, sur des visions d’avenir, ne donne pas de dynamisme et reste bien silencieuse sur le futur Plan Local d’Urbanisme.

Cacophonie sur la chaudière à bois : Nous avons été informés d’un projet, de la carene, d’implanter une chaudière à bois, rue du stade, sur le site de Liberge. Le projet doit relier la piscine, le collège, les salles de sport. Le maire parle d’un projet en discussion et la carene le contredit, comme un fait acquis, avec un calendrier de travaux ! Le maire s’est engagé sur le projet et fait fi du conseil municipal qui  n’est à ses yeux qu’une chambre d’enregistrement. Le projet a des conséquences, notamment, des travaux lourds sur les voiries qui ne seront pas remises à neuves. Continuer la lecture

Magazine numéro 19 Tribune Mieux vivre à Donges

 

PLUI et exonération partielle de la taxe foncière pour les propriétaires en zones PPRT

Plan Local d’Urbanisme Intercommunal : Lors du conseil municipal du 21-09-17, les élus ont débattu du plan d’aménagement et de développement durable (PADD), document préalable à l’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI).  Notre groupe avait formulé des critiques et un avis très dubitatif sur les propositions de la CARENE. Le PLUI est en phase de concertation avec des réunions ouvertes aux habitants, et nous avons assisté aux 2 présentations en présence des maires des communes de la CARENE ainsi que les adjoints en charge de l’urbanisme…. sauf ceux de Donges, encore absents, ce qui est inquiétant, nous avons le sentiment de ne plus être défendu à la CARENE ou de ne plus être représenté. Continuer la lecture

Magazine n°18 – Un développement à accompagner

Un développement à accompagner

Notre ville accueille de plus en plus de nouveaux habitants et de nouveaux logements vont voir le jour. Cet apport de population va générer de nouveaux besoins pour les dongeois.

Dans les prochains jours, la CARENE va dévoiler auprès du maire, les orientations qui seront prises pour le prochain Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Un profond changement va s’opérer et le droit à construire va être certainement réduit dans certains secteurs au profit d’autres avec une concentration d’habitat dense. La rédaction du PLUI va transformer la ville, mais à l’heure où nous rédigeons ce texte beaucoup d’incertitudes demeurent. L’arrêt du projet doit intervenir en février avec au préalable des réunions ouvertes à tous au mois de novembre et de décembre ainsi qu’une enquête publique. Nous serons présents pour ce grand rendez-vous pour apporter notre vision et défendre l’idée que le développement de la ville doit se faire de manière harmonieuse et afin de s’assurer que la ville puisse offrir des services de qualité pour toute la population. L’apport de population ne doit pas transformer Donges en commune-dortoir.

Continuer la lecture

Magazine numéro 17 – mieux vivre à Donges – le sens de l’engagement

Le sens de l’engagement

Magazine ville de Donges n°17

Se présenter sur une liste pour une élection municipale, recueillir la confiance des électeurs pour défendre l’intérêt général demande de la disponibilité, de sacrifier du temps. Se mettre au service de la population pour répondre à ses besoins demande du travail. S’engager pour être élu ne doit pas se faire à la légère et malheureusement nous constatons et nous le dénonçons régulièrement les nombreuses absences des élus. Cependant il ne suffit pas d’être présent, il faut aussi pouvoir défendre un avis, un vote, comme par exemple lors du conseil municipal du 24 mai dernier. Continuer la lecture

Magazine numéro 16 – Expression Mieux Vivre à Donges

Budget, sécurité et commerce

Le budget primitif exposé au dernier conseil municipal, présente une maîtrise des dépenses avec des investissements limités sans augmentation d’impôts. Presque la moitié des investissements, 720 000€ sont octroyés pour les écoles et le relais assistantes maternelles, dont 520 000 € pour l’école de la Pommeraie. La priorité est pour le scolaire comme l’année dernière.  Nous avons regretté que le budget de l’entretien des voiries soit restreint, les besoins étant importants. Nous avons souligné le petit geste en faveur de la jeunesse avec le projet « city parc ». La gestion du personnel reste un désaccord entre nous et la majorité depuis le passage du cabinet URFIN avec une facture de 43 000€. Nous constatons des besoins importants pour rendre un service de qualité à la population mais nous sommes conscients de la difficulté de répondre à ces nécessités sans endetter la commune dans un contexte local et national difficile avec les projets du gouvernement qui vont encore demander aux élus des communes de « serrer la vis ». Localement, la politique de désendettement va être ralentie avec un emprunt de 750 000 € malgré un remboursement de capital de 946 000€ prévu en 2018. A fin 2017 la dette est estimée à 9 849 500€. L’équation, entre le besoin d’investissement, la gestion de la dette et l’impôt, devient de plus en plus compliquée. Malgré la situation, nous aimerions voir plus de présence, de dynamisme, d’enthousiasme, de mobilisation de la part des élus pour répondre aux défis de la croissance démographique car si elle est un atout avec 1 400 habitants supplémentaires en 10 ans, cette croissance doit être accompagnée pour proposer des services de qualité.   Continuer la lecture

Donges Magazine n°15 – Bilan 2017 des élus Mieux vivre à Donges

En ce début d’année 2018, nous pouvons dresser le bilan de nos interventions au sein du conseil municipal. Si les élus du groupe “Mieux Vivre à Donges” remplissent leurs devoirs d’élus par leurs interventions et leur présence en ne manquant aucune réunion, nous déplorons les nombreuses absences aux séances du conseil municipal, aux réunions des rares commissions, aux cérémonies des 8 mai et 11 novembre, à la cérémonie de la Sainte Barbe, etc.…

Fidèles à nos engagements de suivre une ligne responsable pour défendre l’intérêt général, nous sommes intervenus pour :

soutenir les riverains de la maison noulet dans leur combat pour empêcher la réouverture de la carrière Charier, ce qui conduirait à des nuisances très importantes pour leur cadre de vie et une insécurité sur la route départementale. Nous sommes dans l’attente de la décision préfectorale.

Continuer la lecture

Donges Magazine n°14 – Tribune Mieux Vivre à Donges sur le PADD

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est un document réglementaire préalable à l’élaboration du Plan Locale d’Urbanisme intercommunautaire PLUI, il reflète les grandes orientations pour des aménagements dans différents domaines comme l’économie, l’habitat, les déplacements, la protection de l’environnement. Nous avons émis un avis très dubitatif, lors du dernier conseil municipal.   

Dubitatif :

Sur la volonté de développement sur l’ensemble du territoire de la carene, nous ne retrouvons pas les préoccupations réelles des Dongeois. Le document est très orienté vers la ville centre St Nazaire et vers les perspectives de Pornichet. Le secteur Est de la carène, avec Donges est très peu développé !

sur le sujet du transport, pas de prolongement de la ligne stran Hélyse à Donges, aucune réflexion sur la voie de chemin de fer, les dongeois verront juste passer les trains aucun projet sur la future halte. Une incitation à l’alternative de la voiture est fortement évoquée. L’usage de la voiture est une réalité, le fort trafic observé doit être aussi accompagné, l’alternative avec les transports en commun ne peut se décréter.

sur le numérique, il y a une attente forte du monde de l’entreprise et des particuliers. Nos voisins de Prinquiau seront raccordés bien avant nous.  Donges attendra encore !

sur le développement du port autonome à Donges, dans le cadre des orientations du SCOT de la métropole Nantes Saint-Nazaire. On y cite « le locherais » pour ne pas dire Donges Est, et  pour ne pas rappeler l’incurie des pouvoirs publics

sur l’emploi. Un chapitre sur le sujet était attendu, la notion de responsabilité sociale pouvait être évoquée pour faire contribuer les entreprises au développement durable.

sur le commerce de proximité nous sommes en péril sur cette question à Donges. La carène, la ville, la chambre de commerce, la chambre des métiers que nous avions commencé à mobiliser, ne sont plus en ordre de marche. Il nous faut des actes ! Les projets s’accompagnent, ils ne se décrètent pas !

sur la redynamisation du centre de Donges.

sur la politique foncière. Interrogation  sur la densité des zones rurales à urbaniser trop forte, 500m2 par habitation !

sur la politique de logement

Dubitatif et inquiet sur la notion de village, avec une liste très restreinte pour Donges.

Le catalogue présenté au dernier conseil, nous laissent dubitatifs sur le fond, déçus sur la forme. Nous sommes inquiets sur l’avenir de notre commune, il reste une grande responsabilité aux quatre représentants de la ville à la Carene pour que le Plan Locale d’urbanisme intercommunautaire préserve la spécificité de notre ville et qu’un plan des zones de constructions permette un développement harmonieux. Notre ville ce n’est pas qu’une raffinerie, avec des routes encombrées de camions et des carrières à combler avec des déchets, elle doit pouvoir s’aménager  harmonieusement. L’intégralité de notre intervention est disponible sur notre site internet : mieuxvivreadonges.fr. Mikaël DELALANDE et Christine MISIN. mikael-delalande (at) orange.fr – Tél: 06 72 32 18 80 Rédigé le 24 septembre 2017