Le Bilan des élus Mieux Vivre à Donges. Christine MISIN et Mikaël DELALANDE

Demain comme aujourd’hui, nous serons au service des dongeois

Notre philosophie

Dès l’ élection de mars 2014, élus dans l’ opposition, nous avons pris une part active au sein du conseil municipal pour défendre nos idées et ce que nous estimions être dans l’intérêt des dongeois. Nos interventions ont toujours été argumentées sur de nombreux sujets. Nous avons été omniprésents aux séances du conseil municipal, aux diverses commissions et représentations de la ville, face à une majorité où l’ absentéisme est devenu la règle ! Nous ne sommes pas restés « spectateurs » durant ces 6 années. Nous n’ avons pas attendu « la saison électorale » pour nous exprimer. Et nous vous avons tenu informés. Nous avons publié des comptes rendus de chaque conseil municipal, rédigé des articles sur les sujets importants, sur notre site internet, « mieuxvivreadonges.fr » , ainsi que par une multitude de lettres électroniques pour nos abonné(e)s. Notre bilan est vérifiable sur notre site et sur les procès-verbaux que nous mettons à disposition en ligne. Sans aucun moyen de fonctionnement, nous avons exercé notre rôle d’élu(e) sur de nombreux sujets. Nous vous exposons un extrait de notre travail de « conseiller(e) »

Finances :

Dès le début du mandat, nous avons eu un regard franc et honnête sur la question.
La situation financière de la ville reste fragile. Si la plupart des élus admettent aujourd’hui la situation avec les rapports incontestables de la trésorerie publique, notre groupe a proposé des orientations, soucieux de maintenir les services à la population. Début 2016, lorsque le maire se tournait vers les groupes d’opposition pour travailler sur des pistes d’ économies, notre proposition fut de défendre notre commune auprès des différentes instances afin de revoir le mode de calcul de la contribution de Donges au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours), une contribution de 500.000 Euros par an, un vœu que nous avions déjà soumis en 2014. Pour le maire, les idées venant de l’ opposition ne pouvaient être que « nébuleuses », les interventions en conseil ont été houleuses, nous n’avons pas compris le renoncement du maire. En 2019, pourtant, le département permettra de nouvelles répartitions, et cela se traduira pour Donges, par une économie de 179.635 Euros en 2019, l’économie pour 2020 devrait être de 208.153 Euros ! Avec un peu de pugnacité, la commune aurait gagné du temps!

Blockhaus de Condé :

Patrimoine du XXe siècle de la commune, nous sommes au côté de l’association
qui avait été désignée par la Carène, pour la restauration et l’organisation de visites.
Nous déplorons la position de la Carène de déposséder les dongeois de leur patrimoine.

L’affaire de la cantine :

Nous avons dénoncé publiquement les méthodes de la municipalité consistant à refuser de servir des repas à des enfants pour des impayés et/ou des erreurs informatiques. Quelques mois auparavant, à la suite d’une remarque publique du trésorier municipal, nous avions interpellé le maire sur ce sujet qui nous inquiétait. Cette affaire de la cantine a donné une très mauvaise image de la commune, et ce n’ est pas la seule malheureusement !

Personnel :

Nous avons alerté, dès novembre 2014, sur les méthodes du maire et de son adjointe vis-à-vis du personnel communal, rémunérant le cabinet conseil « URFIN » pour 45.000 Euros, avec pour conséquence, son lot de souffrance humaine et de départs d’ agents. Une situation que nous avons dénoncée pendant 6 ans, quand d’autres élus restaient silencieux ou soutenaient les délibérations ! Le rapport d’étude d’un cabinet indépendant paru dernièrement (démarche obligatoire), sur la prévention de la santé au travail des agents alertera sur les dysfonctionnements impactant sur la santé des agents et la bonne réalisation du service public. Quel gâchis !

PPRT :

Nous sommes intervenus sur le sujet et nous sommes à l’initiative de la réduction d’impôt dont peuvent bénéficier les riverains impactés par le PPRT. PPRT de SEM : Nous avons proposé la modification de l’avis pour que deux représentants des riverains puissent siéger dans les réunions.

Avis sur les enquêtes publiques :

Nous avons participé aux enquêtes publiques et donné des avis toujours motivés. Nous avons été, dès le début auprès des riverains de la carrière Charier, à la maison noulet, pour nous opposer à un projet douteux sur le plan de l’environnement et qui allait conduire à des nuisances pour les habitants. Malheureusement notre proposition de sanctuariser le site dans le nouveau plan d’urbanisme, afin de le protéger définitivement n’a pas été retenue par le maire.

SNCF :

Nous avons été des élus présents aux nombreux ateliers organisés par la SNCF afin de limiter les impacts du contournement pour les habitants. En octobre 2015, nous avons été les seuls à voter « CONTRE » un nouvel avenant au finance.

Urbanisme PLUI :

Le plan local d’urbanisme intercommunal va concentrer l’ apport de nouveaux habitants au centre-ville et va réduire fortement les possibilités dans les villages dongeois. Nous avons contesté la méthode de la Carène et revendiqué les spécificités de Donges, déplorant un plan d’urbanisme uniforme sur l’ensemble des communes. Nous regrettons qu’aucun débat ne fût organisé à Donges. Le plan doit être arrêté en février, 1 mois avant les élections. D’ores et déjà, nous avons des sources d’inquiétudes. Nous avons été des élus présents aux nombreux ateliers organisés par la SNCF afin de limiter les impacts du contournement pour les habitants. En octobre 2015, nous avons été les seuls à voter « CONTRE » un nouvel avenant au financement d’études pour 35.281 euros alors que 30.000 euros avaient déjà été accordés.

Fibre optique :

Nous avons posé régulièrement la question du déploiement de la fibre. Malgré les
dires du maire sur les travaux qui devaient débuter dans les villages où le débit est
le plus faible, nous constatons que la fibre tarde à arriver, même au centre-ville. Nous déplorons cette situation pour notre commune!

HLM :

Nous avons été aux côtés des habitants HLM de la rue d’Aquitaine et très offensifs auprès de Silène pour des travaux de rénovation justifiés sans augmentations importantes sur les loyers. Le collectif a permis de se faire entendre.

Commerce :

Les très rares commissions n’ ont pas permis un travail de fond, sans compter le manque de dynamisme et d’initiatives afin de faire vivre le centre bourg! Rappelons que les outils du FISAC et le travail avec les partenaires mobilisables (chambre de commerce, des métiers, de la Carène) avaient été mis en place avant 2014.

Sécurité :

3 adjoints se sont succédé, mais bien peu de réunions de commissions! Nous avons fait partie des rares élus qui ont soutenu les habitants, lors de rassemblements pour obtenir une meilleure sécurité des routes RD4 et RD773. Nous avons sollicité le maire pour travailler sur l’ensemble des problèmes de sécurité dans les villages sans être entendu.

Transition énergétique :

Nous avons été offensifs sur le projet d’aménagement et de développement durable de la Carène : transport, numérique, développement durable, la politique d’aménagement de l’espace, la politique du logement, etc… Nous avons aussi interpellé le maire sur le projet de la chaufferie bois, rue du stade. Des questions restent en suspens…

Transports :

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises sur le manque de prestations de la
STRAN pour offrir aux dongeois le même service de qualité que dans les autres
communes. Nous aurions aimé que le maire, Vice-Président des grands services
de la Carène ainsi que certains, élus au conseil d’administration de la STRAN,
défendent les intérêts pour notre commune. Nous avons été à l’origine d’un courrier de protestation pour l’organisation des TER de la région supprimant des arrêts de trains à Donges.

Carène :

Enfin, les élus communautaires ont un rôle majeur afin de maintenir la coopération
entre chaque commune, et surtout, d’ être force de propositions pour défendre les
intérêts de notre commune : nous avons sollicité régulièrement ces élus dongeois
pour un bilan : nous attendons encore! 

Nous sommes fiers de notre bilan d’ élu(e)s d’ opposition. Nos divergences sur la politique menée depuis 6 ans par la majorité
actuelle sont bien réelles, manque de concertation, manque d ’implication des élu(e)s, gestion des ressources humaines catastrophiques, absence de transparence, isolement de la commune …

Certains candidats tenteront de faire croire après 6 années de silence ou de flatteries qu’ils auraient maintenant des idées différentes de la majorité conduite par le maire actuel. Mais la lecture des différents procès-verbaux des séances des conseils municipaux fait état de votes bienveillants et de positions clairement exprimées en faveur de la politique menée depuis 6 années

Mikaël Delalande
Christine Misin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.