Personnel en souffrance, 15 € bruts et des cadres pour encadrer des cadres – Conseil municipal du 07/11/2019

À quelques mois des élections, monsieur le maire change de braquet et prend des postures en vue de reconquérir les employés de la ville. Le régime indemnitaire est augmenté très modestement pour les agents, mais quelques cadres seront beaucoup mieux servis. Un recrutement de cadres qui vont encadrer des cadres, le nouveau projet du maire ! Nous avons rappelé que nous avons été en divergence durant les 6 ans sur la gestion du personnel, ce qui avait irrité le maire, ne supportant pas la contradiction d’être en faute. Nous avons été, parfois seuls pour dénoncer la gestion, parfois suivis par d’autres élus, pendant que d’autres étaient dans le silence, dans la flatterie ou en accord total !

  • En 2014, nous avons dénoncé les méthodes, pourtant connues du cabinet URFIN, (voir article)
  • En 2015, nous avons dénoncé un organigramme complexe et inefficace, les non-remplacements des départs à la retraite, et le régime indemnitaire qui était inéquitable,
  • En 2016, encore le régime indemnitaire, (voir article).
  • En 2017, toujours le régime indemnitaire, avec les mêmes causes et les mêmes effets
  • En 2019, nous alertions de nouveau sur le non-remplacement et le changement sans cesse de l’organigramme. (voir article)

Pourtant en décembre 2015, le maire a annoncé, qu’il avait « engagé une nouvelle tendance avec Mme Salmon sur la gestion du personnel, du jamais vu à Donges, attendez de voir le réel, mais c’est un signal fort qui est donné en matière de dépenses du personnel »!

Nous avons attendu et nous avons vu ! Une gestion catastrophique qui est dû à une mauvaise gouvernance du maire ! Les causes sont clairement identifiées dans un rapport d’un cabinet AD Conseil qui soulève les souffrances et les incapacités des élus pour prendre des décisions.

Un nouvel Homme

 Le maire se dit soulagé de reprendre les choses en main, blâmant son ancienne collègue Sandrine SALMON, ex adjointe aux ressources humaines ainsi que sa principale collaboratrice madame Maïolique PARIS-CHOLET. À quelques mois des élections, c’est un revirement complet de la politique menée depuis près de 6 ans !

Pas de confession du maire sur ses erreurs d’appréciation, pas de regret sur ce qui relève de sa compétence!

Les élus mieux vivre à Donges ont été les seuls à voter contre.

La déclaration intégrale de Christine MISIN en téléchargement.intervention Chritine MISIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.